Choisir Son PC pièce par pièce

 
 - Cadeau(x) ?
 - PC & Silence
 - PC Portable
 - Tablette tactile
 - Smartphone
 - Camescope numérique
 - Appareil photo numérique
 - Baladeur audio et vidéo
 - Disque dur multimédia
 - Le lexique
 - Dépannage PC
 - Upgrade PC
 - Copyright
 - Sponsors
 - L'auteur
 - Références
 - L'overclocking
 - Mac ou PC ?
 - Papier photo
 - Kit d'encre
 - O.S.
 - Tout le site !
 - Drivers
 - Bios
 - Config Bios
 

 Comprendre et éventuellement optimiser son BIOS

Page mise à jour le 04/05/07

 

Pour savoir à quoi sert le BIOS (les généralités), si il y a lieu de flasher celui de votre carte mère ou pas, comment faire cette opération et comment réparer éventuellement le BIOS en cas "d'accident" (perte du BIOS liée à un virus ou autre), consultez cette page.

Sur cette page je me propose de faire deux choses : vous donner des informations pour comprendre le rôle des différentes options qui se trouvent dans votre BIOS et éventuellement régler ce BIOS au mieux afin d'améliorer les performances de votre machine. 

 


AVERTISSEMENT : si vous décidez de faire certains des réglages que je vous propose ci-dessous, vous le faites à vos risques et périls (comme un overclocking de votre processeur par exemple). Le gain de performances lié à l'optimisation globale de votre BIOS variera, suivant la configuration de votre machine et les réglages actuels de +0 à +4% environ et en moyenne. Le risque lié à la modification de ces paramètres dans le BIOS est d'obtenir une machine instable: réfléchissez donc bien pour savoir si le risque en vaut la peine et les performances à gagner et surtout ne faites pas (à mon avis) ces optimisations sur une machine professionnelle qui contient des données sensibles et/ou sert de gagne pain.

 

La démarche globale d'optimisation est la même pour tous les paramètres :

- Dans la mesure du possible sauvegardez vos données.

- Modifiez ces paramètres un par un uniquement.

- Tester la machine longuement avec ces nouveau paramètres et toutes vos applications habituelles.

- Si une seule de ces applications ne fonctionne pas correctement et comme d'habitude, si un ou des messages d'alerte ont lieu alors faites marche arrière. N'insistez pas et n'hésitez pas. Dans le cas contraire vous pouvez passer à un autre paramètre en laissant celui là tel qu'il est c'est à dire optimisé.

 

L'accès au BIOS de votre machine est généralement possible en appuyant sur la touche "Suppr" ou sur la touche "F1" peu après le démarrage de votre machine : normalement cette information du type de touche est indiquée à l'écran. Si ce n'est pas le cas et/ou que vous avez un PC de marque (Compaq ou autre...), vous trouverez ici quelques autres pistes.

Voici maintenant menu, par menu, une explication des rôles des options qui s'y trouvent et des optimisations éventuellement possibles. Il est à noter que ces menus sont presque toujours les mêmes avec les mêmes intitulés quel que soit la marque du BIOS. Par contre ce qui varie en fonction des marques de BIOS et des cartes mères, c'est le contenu de ces menus et l'intitulé des options qui s'y trouveront. Les exemples ci-dessous sont ceux d'un BIOS AWARD (sur une carte mère à chipset Intel BX), marque de BIOS très répandue.

Cependant, au cas où vous ne trouveriez pas exactement les mêmes menus dans votre BIOS (ou encore pas les mêmes options dans les menus) il n'y a qu'une solution : lisez la documentation de la carte mère afin d'y trouver la description des options du BIOS et aidez vous si besoin de cette page afin de les comprendre. En effet, je ne connais pas tous les BIOS. Notez que si la documentation de votre carte mère est en anglais et que cela vous pose soucis, bien souvent vous trouverez une version francisée de cette dernière sur le site du constructeur. Si besoin, aidez vous d'un site comme "Touslesdrivers" (rubrique "liens-Hardware")  afin de trouver le site du fabricant de votre carte mère.

 


 Voici la liste des menus pour un accès plus rapide :

 

NB : les réglages qui permettent d'optimiser la vitesse de la machine sont en italique.

NB : Enable veut dire "valide" ou encore "actif" et Disable signifie le contraire.

 


Menu Réglage du Microprocesseur ("Soft Menu setup" ou équivalent) :

Ce menu n'est présent que sur certaines cartes mères comme la gamme des ABIT en chipset BX, certaines ASUSTEK, MSI, Aopen et QDI : si vous n'en avez pas passez au menu suivant. Il permet de régler la vitesse du processeur depuis le BIOS au lieu de le faire avec des cavaliers à déplacer sur la carte mère : ceci est vraiment très pratique pour les amateurs d'overclocking. Rappelons que la fréquence du processeur est égale au produit du multiplieur par le bus FSB (plus de détails en page overclocking).

Dans ce menu vous pouvez éventuellement régler :

- Le bus FSB (Front Side Bus) : 100 Mhz pour un Pentium II  ou Pentium III E par exemple.

- Le multiplieur du processeur : 4.5 pour un PII 450 Mhz par exemple.

- Le signal SEL 100/66 : utile uniquement pour déverrouiller le multiplieur des PII 350 Mhz.

- Le ratio entre le bus PCI et le FSB : sélectionner le ratio approprié pour que le bus PCI soit à 33 Mhz ou moins pour une stabilité optimale. Pour un bus FSB de 100 Mhz, sélectionner 1/3 donc et 1/2 pour un bus FSB de 66 Mhz.

Jusqu'à 37.5 Mhz, le bus PCI fonctionne en général correctement en overclocking mais rarement au delà. 

- Le ratio entre le bus AGP et le FSB : sélectionner le ratio approprié pour que le bus AGP soit à 66 Mhz ou moins pour une stabilité optimale. Pour un bus FSB de 100 Mhz, sélectionner 2/3 donc et 1/1 pour un bus FSB de 66 Mhz. Plus de détails sur le sujet en page overclocking.

Jusqu'à 75 Mhz, le bus AGP fonctionne en général correctement en overclocking mais plus rarement au delà. 

- Le voltage du coeur du processeur : Vcore. Reportez vous bien à ce qui est écris sur le processeur et éventuellement à ce tableau récapitulatif. A priori vous êtes protégé des grosses bêtises par les limites fixées par le BIOS "Softmenu". Augmenter ce voltage peut vous aider à stabiliser la machine en overclocking. Ne l'augmentez pas alors de plus de 10 à 15% et uniquement dans ce cas particulier.

- Le voltage I/O (input / output) c'est le voltage appliqué sur les bus PCI, AGP, ISA ainsi que sur la mémoire et sur les broches d'entrées/sorties du processeur. Par défaut il s'agit de 3.3V, que l'on peut éventuellement augmenter un peu (soyez très prudent !) cad à 3.4 ou 3.5V pour essayer de stabiliser un overclocking ou une carte graphique AGP très gourmande.

- L'option vitesse du cache L2 (niveau 2) : avec le cache réglé plus rapide, votre processeur ira un petit peu plus vite. Diminuer la valeur de "latency" pour accélérer le cache et la laisser sur "défault" pour le maximum de sécurité. Peut rendre la machine instable !

 


Menu réglages standard ("Standard CMOS Features") :

Ce menu vous permet de régler :

- La date et l'heure

- Le type de disquette

- Le réglage des disques durs et périphériques IDE (4 en général, 8 sur certaines cartes mères avec UDMA66) : si vous laissez les disques durs en AUTO ils sont redétectés à chaque démarrage de la machine, ce qui est un peu plus long que si vous les fixez. Le mode normal correspond à utiliser les paramètres physiques du disque dur tels qu'ils sont inscrits sur le disque (Heads, Cylindres, Sectors) : en cas de problème, c'est le mode à essayer. Le mode Large est l'équivalent mais permet de préciser plus de 1024 Cylindres. Enfin, le mode LBA (Large Block Adress) est adapté aux disques durs assez récents et correspond à un mode d'adressage pour lequel l'adresse désigne une plus grande zone. Globalement, il n'y a pas de différence de performance notable entre ces modes à ma connaissance.

Il est aussi possible de laisser les disques durs en "auto detect" : en général cela fonctionne bien, mais comme les disques durs sont détectés à chaque démarrage, le boot de la machine est rallongé de quelques petites secondes. Cette option se révèlera très utile si vous montez 2 disques durs dans des racks identiques afin de pour pouvoir permuter les racks et démarrer sur un autre disque dur (et souvent un autre système d'exploitation) à volonté.

- Vidéo : laisser cette option sur EGA/VGA, à moins que votre machine ne soit antédiluvienne (genre 80286).

- Halt on : permet de démarrer l'ordinateur sans clavier et/ou sans lecteur de disquette en supprimant le message d'erreur et l'arrêt du Boot. Utile pour les PC qui sont en serveur et qui n'en ont pas !

 


Menu Advanced BIOS Feature :

Dans ce menu vous avez accès aux option suivantes :

- Quick Power On Self Test : si "enable" permet de démarrer le PC plus vite en limitant le nombre de vérifications faites par le BIOS au démarrage.

- Virus warning : permet de se protéger des virus qui modifient le Boot de la machine. Le BIOS les empêche d'agir et vous prévient alors qu'il y a eu une tentative dans ce sens.

- CPU L1 cache : enable par défaut, cette option doit le rester. Dévalider cette option ralentit considérablement la machine en empêchant l'usage de la mémoire cache. Il semblerait que cela permettrait à certains programmes vraiment extrêmement anciens de fonctionner si on le dévalide, alors qu'ils refusent de fonctionner lorsque ce cache est validé ?

- CPU L2 cache : idem que pour le L1.

- CPU L2 cache ECC : Enable par défaut. La fonction ECC (Error Checking and Correcting) permet de détecter les erreurs de dysfonctionnement de la mémoire cache de second niveau (L2) et de les corriger.

- Processor number features : Hum... Sujet à Polémique. INTEL a rajouté dans certains de ces Pentium III un n° de série unique qui permet d'identifier la machine. Le laisser Disable par défaut à mon avis.

- First Boot Device : permet de choisir quel est le 1er périphérique à partir duquel le BIOS tente de démarrer la machine. On peut choisir notamment, l'option "Floppy" pour que ce soit le lecteur de disquette, l'option HDD-X, ou X est le disque dur souhaité (dans l'ordre des périphériques IDE) et l'option SCSI.

- Second Boot Device : permet de choisir quel est le second périphérique à partir duquel le BIOS tente de démarrer. 

- Third Boot Device : permet de choisir quel est le troisième périphérique à partir duquel le BIOS tente de démarrer.

- Boot other device : à valider (enable) si on souhaite que les réglages de Second Boot Device et Third Boot Device soient pris en compte.

- Swap Floppy Drive : si vous avez plusieurs lecteurs de disquette permet de les inverser (A devient B et réciproquement) sans avoir à ouvrir la machine.

- Boot up Floppy Seek : permet de dévalider la détection du lecteur de disquette au démarrage. Dévalider cette détection n'empêche pas le lecteur de disquette de fonctionner et accélère le démarrage de la machine.

- Boot up Num Lock : verrouille le pavé numérique (celui de droite du clavier) en mode numérique ou pas au démarrage.

- Typematic rate setting : à mettre sur enable si on veut que les 2 options qui suivent soient prises en compte.

- Typematic rate (Char / s) : permet de fixer le nombre de caractères / s  pris en compte lors d'un appui continu sur une touche.

- Typematic rate Delay (Ms) : permet de fixer la durée minimale entre la prise en compte de 2 caractères.

- Typematic rate setting : à mettre sur enable si on veut que les 2 options qui précèdent soient prises en compte.

- Security Option : 2 valeur possibles. System ou setup. En mode setup, un mot de passe est demandé pour entrer dans le bios. En mode System il y a en plus demande du mot de passe pour démarrer la machine. Pour dévalider le mot de passe il faut aller dans le menu Set Password et donner comme nouveau mot de passe rien, cad appuyer sur "Enter". Si vous avez perdu le mot de passe pensez à essayer de le taper en clavier Qwerty au lieu de Azerty. Enfin, vous pouvez effacer le contenu des paramètres du BIOS grâce à un cavalier situé sur la carte mère (lisez la documentation pour savoir lequel et où il est situé), ce qui vous permet ensuite de rentrer dans le BIOS puisque par défaut il n'y a pas de mot de passe. Si vous êtes amené à effacer ainsi le BIOS et le mot de passe, pensez que vous devrez bien évidemment remettre à jour tous les paramètres de votre BIOS.

- OS selected for RAM > 64 Mo : par défaut le laisser à non OS/2, sauf si vous installez le système d'exploitation OS/2 et que vous avez plus de 64 Mo de mémoire RAM.

- Report No FDD for Win95 : permet d'utiliser Win95 sans lecteur de disquette.

- Video BIOS Shadow : le BIOS de la carte vidéo (elle en a un elle aussi...) est recopié en RAM si cette option est validée (ce qui est le cas par défaut). Cela permet à l'affichage vidéo d'être plus rapide car la RAM est plus rapide que la mémoire EEPROM qui stocke ce BIOS.

- Shadowing adress range : il est très rare que l'on ait besoin de spécifier les adresse de shadow du BIOS de la carte vidéo, donc le laisser par défaut.

- Delay IDE initial (sec) : permet d'introduire un délai avant la détection des périphériques IDE. Utile pour permettre à certains très vieux périphériques IDE d'avoir le temps de démarrer. Le laisser à défaut sauf si besoin sus-cité.

 


Menu Advanced Chipset Feature :

Dans ce menu vous avez accès à des options très sensibles qui sont liées au chipset (soyez prudent donc) :

- SDRAM RAS-to-CAS Delay : 2 valeurs possibles. Avec le mode "Fast" ou le coefficient "2" on est au plus rapide sur les signaux d'adressage mémoire (lecture, écriture ou rafraîchissement de la mémoire). Avec le mode "Slow" ou le coefficient "3" on insère un état d'attente entre ces signaux, ce qui augmente la stabilité. Si votre mémoire est certifiée PC-100 et que vous l'utilisez à 100Mhz, vous pouvez laisser ce paramètre "2" (fast) pour gagner en performance. Idem avec de la PC-133 à 133 Mhz. Si vous voulez essayer d'utiliser votre mémoire au-delà de la fréquence pour laquelle elle est certifiée (overclocking), mettez ce paramètres à "3" (ou slow).

- SDRAM RAS Precharge Time : 2 valeurs possibles qui définissent le temps alloué au RAS en nombre de cycles pour accumuler sa charge avant le rafraîchissement de la mémoire. Avec le coefficient "2" on est au plus rapide et avec le coefficient "3" on insère un état d'attente supplémentaire, ce qui augmente la stabilité. Si votre mémoire est certifiée PC-100 et que vous l'utilisez à 100Mhz, vous pouvez laisser ce paramètre "2" pour gagner en performance. Idem avec de la PC-133 à 133 Mhz. Si vous voulez essayer d'utiliser votre mémoire au-delà de la fréquence pour laquelle elle est certifiée (overclocking), mettez ce paramètres à "3".

- SDRAM CAS Latency Time : 2 valeurs possibles qui définissent le temps de latence de la SDRAM. Avec le coefficient "2" on est au plus rapide et avec le coefficient "3" on insère un état d'attente supplémentaire, ce qui augmente la stabilité. Si votre mémoire est certifiée PC-100 et que vous l'utilisez à 100Mhz, vous pouvez laisser ce paramètre "2" pour gagner en performance. Idem avec de la PC-133 à 133 Mhz. Si vous voulez essayer d'utiliser votre mémoire au-delà de la fréquence pour laquelle elle est certifiée (overclocking), mettez ce paramètres à "3".

- SDRAM Precharge Control : choisir Disable pour que la SDRAM génère toujours un préchargement sur les commandes, ceci pour plus de stabilité.

- DRAM Data Integrity Mode : option utilisée pour valider la vérification et correction d'erreur de la mémoire de type ECC  (Error Checking and Correcting). A valider effectivement mais si et seulement si vous avez de la mémoire SDRAM de type ECC.

- System BIOS Cacheable : le BIOS de la carte mère est recopié en RAM si cette option est validée (ce qui est le cas par défaut normalement). Cela permet au système d'accéder au BIOS plus rapidement car la RAM est plus rapide que la mémoire EEPROM qui stocke ce BIOS.

- Video BIOS Cacheable : le BIOS de la carte vidéo peut alors être recopié en RAM si cette option est validée (ce qui est le cas par défaut). Cela permet au système d'accéder à ce BIOS plus rapidement car la RAM est plus rapide que la mémoire EEPROM qui stocke ce BIOS.

- Video RAM Cacheable : le contenu de la mémoire de la carte vidéo est recopié en RAM si cette option est validée. Je vous déconseille de valider cette option avec une carte graphique moderne : en effet, du fait de l'architecture des cartes assez récentes, des dysfcontionnement peuvent apparaître. 

- 8 bits I/O recovery Time : permet de définir la durée entre 2 ordres sur le BUS ISA. Augmenter ce coefficient permet d'assurer le fonctionnement de très vieilles cartes ISA en 8 bits.

- 16 bits I/O recovery Time : permet de définir la durée entre 2 ordres sur le BUS ISA. Augmenter ce coefficient permet d'assurer le fonctionnement de vieilles cartes ISA en 16 bits.

- Memory Hole at 15M-16M : permet de réserver la zone de mémoire comprise entre le 15ème et 16ème Mo. Cette option est dévalidée par défaut et doit le rester sauf si vous avez d'anciennes cartes ISA dont vous voulez pouvoir recopier les ROM à cette adresse.

- Passive Release : permet de gérer le temps de latence du BUS Master ISA. Vous pouvez essayer cette option si vous avez des problèmes avec d'anciennes cartes ISA.  

- Delayed transaction : elle doit être "enable" pour respecter la norme PCI 2.1 mais la mettre en "Disable" peut permettre de faire fonctionner certaines anciennes cartes ISA.

- AGP aperture Size : permet de définir (en Mo) la quantité de mémoire maximale qui peut être utilisée par les périphériques AGP. Normalement à régler sur la moitié de la mémoire vive.

- SDRAM LeadOff Command : permet de régler la vitesse de l'accès en mémoire à la première donnée juste après l'écriture de cette donnée. Cette option n'est pas disponible sur toutes les cartes mères. Avec le coefficient "2" on est au plus rapide et avec le coefficient "3" on insère un état d'attente supplémentaire, ce qui augmente la stabilité. Si votre mémoire le supporte vous pouvez essayer de régler ce paramètres à 2 pour plus de performances. 

NB : Sur certaines cartes mères comme celles à chipset VIA Apollo pro 133A, il vous est possible dans ce menu de choisir la vitesse de votre mémoire indépendamment de la vitesse de votre bus. Ceci peut se révéler très utile pour utiliser au mieux votre mémoire (augmenter sa vitesse pour éviter de la sous-utiliser ou diminuer sa vitesse pour l'utiliser avec des fréquences plus élevées). 

 


Menu Integrated Peripherals :

Dans ce menu vous avez accès à des options liées à la configuration des périphériques et I/O (Input/Output) intégrés :

- Onboard IDE-1 Controler : "Enable" par défaut. Si vous le mettez à "disable" les 2 périphériques IDE qui peuvent être connectés sur le premier contrôleur IDE ne pourront plus fonctionner.

- Master / Slave Drive PIO Mode : sous-menu du précédent, ces options permettent de définir le mode PIO cad la vitesse de transfert maximale (fréquence de fonctionnement) entre le périphériques IDE et le contrôleur de la carte mère. Les modes PIO vont de 0 à 4 inclus. Lorsque l'option est sur Auto, le BIOS choisi automatiquement le meilleur mode pour le périphérique concerné. Il peut exceptionnellement être utile de forcer le mode PIO de 2 périphériques sur le même contrôleur IDE afin qu'ils aient le même mode PIO (le plus lent des 2) et faire ainsi disparaître un problème de compatibilité. 

- Master / Slave Drive Ultra DMA : sous-menu du premier, ces options permettent de valider le mode UDMA (auto) ou de le dévalider (disable) en cas de problème. 

- Onboard IDE-2 Controler : la description est la même que pour le 1er du nom, car il y a 2 contrôleurs IDE sur la carte mère (chacun pouvant contrôler 2 périphériques). Les mêmes sous-menus sont présents.

- USB Keyboard support : "Enable" ou "Disable" pour autoriser ou pas le fonctionnement d'un clavier USB. Si vous branchez un clavier pensez à le régler en "Enable".

- Init Display First : permet de sélectionner quelle est la carte vidéo qui sera celle par défaut et sur laquelle démarrera le système. Bien entendu cela n'a de sens que si il y a 2 cartes vidéos dans la machine. Dans le cas d'une machine avec carte vidéo intégrée, on pourra choisir de dévalider la carte vidéo intégrée ce qui permettra de démarrer la machine en utilisant la carte vidéo PCI montée. Dans le cas d'une machine avec une carte vidéo AGP et une PCI on choisira l'AGP ou la PCI comme carte principale.

- UDMA / 66 IDE Controleur :  n'existe que si la carte mère a un contrôleur IDE UDMA/66 supplémentaire. Permet de le valider / dévalider.

- HDD Block Mode : si "enable" (valeur par défaut) autorise le fonctionnement du disque dur dans ce mode. Seuls des disques anciens peuvent nécessiter de dévalider cette option.

- Power On Function : permet de choisir de quelle manière allumer le PC. Suivant les cas on peut allumer le PC avec une combinaison de touche ou avec la souris à condition que tout ceci (clavier et souris) soit compatible. 

- KBC Input Clock : Permet de changer la fréquence de fonctionnement du clavier en cas de problème. 

- On Board FDD controller : "enable" par défaut, permet de dévalider le fonctionnement du lecteur de disquette.

- On Board Serial Port 1 : permet de dévalider ou de changer l'adresse et l'IRQ du port Série 1.

- On Board Serial Port 2 : permet de dévalider ou de changer l'adresse et l'IRQ du port Série 2.

- On Board Parallel Port : permet de dévalider ou de changer le mode de fonctionnement du port parallèle. Les différents modes sont, dans l'ordre de vitesse croissante, SPP, EPP et ECP. Je vous conseille de rester en SPP ou de revenir dans ce mode si vous avez le moindre problème de fonctionnement d'un périphérique branché sur le port parallèle (imprimante, scanner, zip, lecteur CD externe...).

- PWROn After PWR-Fail : permet au PC de redémarrer automatiquement après une coupure de courant. Très utile pour un PC monté en serveur. Non validé par défaut .

 


Menu Power management setup :

Dans ce menu vous avez accès à des options liées à la de la gestion d'énergie. Avec les réglages par défaut, suivant l'activité du PC et des périphériques et I/O, le PC va progressivement passer du mode normal à des modes de plus en plus économiques Doze, Stanby et Suspend. 

Dans ce menu on trouvera aussi la possibilité d'autoriser la mise en veille des disques durs (arrêt du moteur) et le réveil du PC par un signal sur la carte réseau (il faut que la carte réseau le supporte). 

Enfin, vous aurez la possibilité de valider l'ACPI (gestion d'économie avancée) qui pourra fonctionner correctement si et seulement si vous êtes sous Windows98 et que tous vos périphériques le supportent.

 


PNP/PCI configuration : 

Dans ce menu vous avez accès à des options liées à la gestion du PnP (Plug And Play) et du BUS PCI.

- PNP OS Installed : mettre sur "Yes" si vous installez un système d'exploitation (Operating System) comme Windows 95 ou Windows98. Mettre sur No si, par exemple, vous installez Linux. A noter : jouer avec cette option semble parfois permettre de résoudre des problèmes matériels.

- Master / Slave Drive PIO Mode : sous-menu du précédent, ces options permettent de définir le mode PIO 

- Force Uptade ESCD : le valider permet de forcer la mise à jour de l'ESCD au prochain démarrage de la machine. L'ESCD (Extended System Configuration Data) est une des caractéristiques des BIOS PNP : il contient les informations du système concernant les IRQ (Interrupt ReQuest), les DMA (canaux de Direct Memory Access), les ports d'entrée / sortie (I/O) et la mémoire. 

- Ressourced Controled By : cette option est par défaut en "Auto" ce qui signifie que les ressources IRQ et DMA réservation mémoire sont allouées automatiquement par le BIOS au démarrage si tous les périphériques sont Plug and Play. Si vous avez un conflit ou une ancienne carte dont vous voulez attribuer les ressources manuellement (il vous faut alors connaître le CANAL DMA et l'IRQ demandée par cette carte) il vous faut mettre l'option "Manual". Bien évidemment, si votre ordinateur fonctionne correctement laissez cette option en "Auto".

- PCI/VGA Palette Soop : cette option permet de résoudre l'inversion d'affichage vers le noir qui se produit parfois après l'usage d'une carte MPEG.

- Assign IRQ for VGA : cette option vous permet de spécifier quel est l'IRQ (Interrupt ReQuest) assignée à la carte graphique en cas de problème. Si tout va bien, laissez "Disable" ce qui correspond à une allocation d'IRQ automatique.

- Assign IRQ for USB : cette option vous permet de spécifier quel est l'IRQ (Interrupt ReQuest) assignée au port USB en cas de problème. Si tout va bien, laissez "Disable" ce qui correspond à une allocation d'IRQ automatique.

- PIRO 0-3 use IRQ N° : cette dernière option n'est pas toujours présente et vous permet de spécifier des IRQ fixes pour chaque SLOT PCI. Ceci est utile lorsque vous utilisez un système d'exploitation (comme NT) qui fixe ces IRQ et que vous ne vouliez pas tout réinstaller dans le cadre d'un changement de carte mère. Attention, si vous spécifiez une IRQ déjà prise par un SLOT ISA il y aura conflit et cela ne marchera pas.

 

NB : Parfois il y a aussi possibilité de régler un paramètre dit "PCI Latency" : le nombre à mettre doit être compris entre 0 et 255. Plus le nombre est grand, plus le temps pendant lequel le bus PCI attendra la réponse du bus ISA sera grand ceci au détriment du bus PCI. Donc en cas de problème avec des cartes ISA il peut alors être intéressant de régler ce paramètre sur une grande valeur. Par contre si vous n'avez pas de cartes ISA, n'hésitez pas à régler ce coefficient à 32 (ou 64) ce qui permettra un fonctionnement optimal du bus PCI et est d'ailleurs généralement la valeur par défaut.

 


PC Health Status : 

Vous pouvez dans ce menu contrôler les paramètres "critiques" de votre système. Ainsi vous avez accès aux option suivantes :

- Shutdown Temperature : vous permet de régler la T° du processeur au delà de laquelle le système doit automatiquement s'éteindre. Si la valeur par défaut est déjà de 75°c, évitez de monter cette valeur déjà assez élevée. Si vous baissez trop cette valeur, vous ne pourrez plus travailler, la machine s'arrêtera peu de temps après le démarrage car le processeur sera monté en T°.

- CPU Warning T° : vous permet de régler la T° du processeur au delà de laquelle le système envoie un signal sonore intermittent d'alarme par l'intermédiaire du Beeper.

 

Sur certaines cartes mères on trouve aussi ici un récapitulatif des informations des différentes tensions de la carte mère et des vitesses de ventilateurs.

 


Load Fail Safe Defaults : 

Si votre machine est instable et que vous n'arrivez pas à en trouver la cause, cette option pourrait bien vous aider. En cliquant sur ce menu puis en confirmant, le BIOS se règlera au niveau de performances minimal ce qui correspond aussi à la stabilité maximale. A utiliser avec prudence : suivant les BIOS, cette option ira jusqu'à dévalider la mémoire cache du processeur, ce qui dégradera grandement les performances si vous ne la réactivez pas vous même.

 


Load Optimized Defaults : 

Tout au contraire de l'option précédente celle-ci vous permettra de revenir aux réglages d'usines qui correspondent "en gros" aux réglages de performances optimums. Cela peut varier suivant les BIOS mais en général tous les réglages ne sont pas obligatoirement optimum : la vitesse de la mémoire, notamment, restera au minimum. A vous de les régler si vous voulez encore grignoter des performances.

 


Set Password : 

Permet de régler le mot de passe pour accéder au BIOS et/ou pour démarrer le système : cf. "Security option" dans le menu Advanced BIOS Features.

Pour supprimer le mot de passe, il faut donner comme nouveau mot de passe rien, cad appuyer sur "Enter". Si vous croyez avoir perdu le mot de passe pensez à essayer de le taper en clavier Qwerty au lieu de Azerty. 

Enfin, vous pouvez effacer le contenu des paramètres du BIOS grâce à un cavalier situé sur la carte mère (lisez la documentation pour savoir lequel et où il est situé), ce qui vous permet ensuite de rentrer dans le BIOS puisque par défaut il n'y a pas de mot de passe. Si vous êtes amené à effacer ainsi le BIOS et le mot de passe, pensez que vous devrez bien évidemment remettre à jour tous les paramètres de votre BIOS.

 


Save and exit setup :

En sélectionnant cette option et en confirmant vous sortez du BIOS en sauvant les modifications que vous venez de faire. Si vous quittez le BIOS par le menu "Exit Without Saving" évidemment, vous garderez les réglages précédents du BIOS et les éventuelles modifications que vous avez faites ne seront pas prises en compte.  

 


Exit Without Saving :

En sélectionnant cette option et en confirmant vous sortez du BIOS sans sauver les éventuelles modifications que vous venez de faire. Pour sauvez vos modifications et qu'elles soient prises en compte, passez par le menu "Save and Exit Setup".

 

En complément de cette page vous pouvez utiliser le Forum : ce lieu de convivialité et d'entraide comporte en effet  un espace dédié à l'optimisation PC ! Vous y rencontrerez des bénévoles prêts à vous aider : demandez gentiment et soyez bien explicite ! -;).

 

©opyrights     Accueil  |  Pièces PC  |  PC entier  |  PC Portable  |  Tablette tactile  |  Smartphone  | Montage PC  |  Forum  |  Liens  |  Divers