Soutenir ce site
 
 - Introduction
 - La préparation du boîtier
 - Montage du processeur et de la mémoire
 - Mise en place des éléments dans le boîtier
 - Connectique entre boîtier et carte mère
 - Connectique entre carte mère et périphériques
 - Réglage de la séquence de boot dans le bios
 - Installation de Windows 7
 - Installation de Windows Vista
 - Installation de Windows XP
 

 
 Montage du processeur, de la mémoire et du ventirad sur la carte mère

Page mise à jour le 27/01/13

 

Cette page aborde le montage du processeur, de la mémoire et de son ventirad sur la carte mère. Etape facultative, le démontage du ventirad de la carte graphique (en vue de son remplacement par un modèle plus performant/discret) est aussi illustré.

 

Présentation rapide de la carte mère :

 

A partir de cette image commentée d'une carte mère ATX classique essayez d'identifier sur votre carte mère les différents éléments signalés ci-dessus afin de vous familiariser avec ces derniers et leurs dénominations respectives.

En complément, je vous recommande *vivement* de prendre *maintenant* le temps de feuilleter la documentation de votre carte mère : recherchez-y tout particulièrement la vue schématique complète en pleine page (comme celle ci-contre), vue qui se trouve dans le premier quart de la documentation très généralement. Vous allez elle aussi pouvoir la mettre en correspondance avec votre carte mère : cette étape n'est pas une perte de temps, vous aurez besoin par la suite de repérer des informations sur ce schéma. En effet, toutes les cartes mères étant légèrement différentes ce guide ne peux être parfaitement spécifique à votre carte mère.

Si vous faites cet effort maintenant, la suite vous semblera d'autant plus facile.

Notez que si vous n'êtes pas à l'aise en anglais et que la documentation de votre carte mère est dans cette langue, repérer des informations sur ce schéma ne vous posera pour autant pas de difficulté mais que souvent les grands constructeurs de carte mère proposent en téléchargement une version française de cette documentation.

Pour travailler sur la carte mère posez la sur la mousse souvent livrée avec cette dernière ou sur sa boite cartonnée plutôt que directement sur la table.

 



Montage du processeur
:

Afin de limiter les risques liés à l'électricité statique comme les risques mécaniques, manipulez le processeur en le tenant par ses bords c'est à dire en évitant de toucher aux broches (ou aux contacts) de ce dernier. De plus, laissez-le dans sa boite plastique jusqu'au moment du montage.

Même si, suivant les Socket, les processeurs sont physiquement différents de par leur nombre de broches ("pins") ou de contacts, le principe est toujours le même. Le processeur est à placer dans le Socket de la carte mère et ce dernier ne peut recevoir le processeur que dans une seule position d'une fait d'une disposition non symétrique des broches. Dans le cas d'un processeur dépourvu de broches, c'est à dire à contacts, c'est la présence de détrompeurs sur le bord du processeur et du Socket qui définit le sens de positionnement.

Précisons que dans le cas d'un processeur disposant de broches, un symbole (triangle doré visible en bas à gauche sur l'image de l'AMD Athlon 64, ci-dessous) est présent sur un angle de ce dernier ainsi que sur le Socket de la carte mère ce qui permet de repérer le sens de positionnement bien plus facilement que par un examen visuel de la position des broches et des trous dans le Socket. Bien entendu, le symbole présent sur le processeur est à placer en vis à vis de celui présent sur le Socket de la carte mère.

Pour dégager le levier situé sur le côté d'un Socket vous devez légèrement appuyer dessus, puis légèrement le décaler vers l'extérieur du Socket : de là vous pourrez le relever. L'opération inverse, tant pour l'ordre des opérations que pour le sens des mouvements, étant bien sur à appliquer pour le ramener en position fermée.

 

Dans le cas d'un processeur à broches (Socket 939 et AM2 par exemple), pour monter le processeur vous devez donc d'abord lever (à environ 90°) le petit levier situé sur le côté du Socket puis le présenter dans le bon sens grâce aux repères évoqués précédemment. Le processeur doit rentrer tout seul (il tombe littéralement dans le Socket) et il n'y a absolument pas lieu de forcer : si tel n'est pas le cas il y a de grandes chances que vous n'ayez pas présenté le processeur dans le bon sens ou encore que vous ayez oublié de lever le levier voire qu'une des broches du processeur soit légèrement tordue. Dans ce dernier cas vous pouvez tenter de redresser légèrement une broche avec, par exemple, une lame de cutter.

Avant de rabaisser le levier afin de bloquer le processeur dans le Socket, vérifiez visuellement que le processeur est bien à plat et bien entré dans le Socket. Une résistance peut se présenter lorsque vous abaissez le levier, elle est normale.

 

Dans le cas d'un processeur à contact (Socket LGA 775, 1155, 1156, 1366, 2011...), lever (à environ 135°) le levier dégage également un rabat métallique que vous devez aussi soulever (à environ 135°). Vous avez alors un accès facile au cache de protection des broches du Socket (en plastique noir généralement : visible sur la première image ci-dessous), cache qu'il vous faut ôter. Conservez-le car si vous devez faire un retour SAV de la carte mère, il conviendra de le remettre en place.

Vous avez alors un accès direct aux broches du Socket (visibles sur la seconde image ci-dessus) : soyez attentif à ne pas les toucher, elles sont très fragiles.

Retirez le cache de protection du processeur en le tenant par les bords (entre le pouce et l'index) et en veillant tout particulièrement à ne pas toucher sa partie inférieure.

Toujours en tenant toujours le processeur entre le pouce et l'index, alignez vos doigts avec la découpe du Socket (voir la vidéo) afin de pouvoir ensuite mettre le processeur délicatement dans ce dernier. Descendez maintenant le processeur dans le Socket en respectant les encoches qui servent de détrompeurs, comme visible sur la troisième image ci-dessus : insérez délicatement le processeur à l'horizontale sans l'incliner ni le faire glisser latéralement dans le Socket. Ceci fait abaissez le rabat métallique sur le processeur : à cet instant, ce rabat ne se ferme pas parfaitement du fait de la présence du processeur. Tout en appuyant sur ce rabat avec votre doigt, il vous reste à rabaisser le levier et à le remettre dans sa position originale (c'est à dire bloqué en position fermé : cf. la quatrième image ci dessus) ce qui aura pour effet d'appliquer de la pression sur le processeur par l'intermédiaire du rabat métallique : il est donc normal que vous rencontriez une résistance lorsque vous abaissez le levier.

 
 

Montage de la mémoire :

Afin de limiter les risques liés à l'électricité statique, manipulez les barrettes en évitant de toucher aux connecteurs cuivrés et aux différents circuits : pour ce faire, tenez les par exemple par les extrémités, entre le pouce et l'index, comme illustré sur la vidéo.

Les barrettes mémoires ont une à plusieurs encoches : ces dernières sont disposé(es) de manière non symétrique sur la barrette et située(s) à différents endroits suivant leur technologie.

Les slots mémoire de la carte mère ayant eux une à plusieurs bosses correspondantes, il n'est pas possible d'insérer une barrette mémoire non compatible dans un slot de la carte mère. Pour la même raison, vous ne pouvez insérer la barrette que dans un seul sens et donc vous ne pouvez pas vous tromper.

Repérez le sens d'insertion de la barrette mémoire en faisant correspondre l'encoche et le bossage du slot de la carte mère.

Pour installer une barrette mémoire, il vous suffit maintenant d'écarter les loquets blancs situés à chaque extrémité, de placer la barrette verticalement sur son emplacement puis de l'enfoncer : dans la mesure du possible, insérez la barrette bien horizontalement c'est à dire en appuyant autant à chaque extrémité (utilisez vos deux mains). Lorsque le module est correctement enfoncé, les loquets à chaque extrémité se relèvent vers l'intérieur et viennent le bloquer.

Dans certains cas, la barrette peut être assez dure à insérer mais si tel est le cas pensez tout de même à vérifier que l'encoche de la barrette est bien en regard de la bosse du slot mémoire c'est à dire que vous l'avez présentée dans le bon sens !

Si votre plate-forme gère le Dual Channel, pour en bénéficier et profiter du gain de performances, les barrettes mémoires doivent avoir les mêmes spécifications et être montées par paire dans certains slots mémoire (de là il s'activera automatiquement). Très généralement, les slots mémoire à utiliser par paire sont de la même couleur mais ce n'est malheureusement pas une règle absolue : pour savoir avec certitude ce qu'il en est avec votre carte mère vous devez consultez sa documentation afin de monter une barrette dans chaque canal (et ainsi activer le "Double canal").

Enfin, une carte mère propose souvent deux paires d'emplacements mémoire pour un total de quatre logements : si vous montez deux barrettes mémoires, il est conseillé d'utiliser notamment le logement dénommé "DIMM1".


 

Montage du ventirad (montage du ventirad Box Intel 775) (démontage du ventirad Box Intel 775 + réamorçage) (nettoyage pad thermique)  (mise en place pâte thermique) (montage Zalman 9500) :

Un système de refroidissement composé d'un radiateur et d'un ventilateur (ventirad) est indispensable : si vous démarrez votre PC sans ce dernier, le processeur risque d'être détruit dans les secondes qui suivent tant la densité du dégagement thermique est importante.

Avant de monter le ventirad, assurez vous, en lisant sa documentation, qu'il ne doit pas expressément être mis en place après la fixation de la carte mère dans le boîtier : c'est en effet le cas du ventirad INTEL fourni par défaut avec les processeurs LGA 775 "BOX" et dont la mise en place est illustrée dans la première vidéo. Si ce guide suggère par défaut de monter le ventirad avant la fixation de la carte mère dans le boîtier c'est que bien souvent l'opération est possible dans cet ordre et n'en est que facilitée du fait de l'espace de travail disponible. Sachez aussi que, bien souvent, le montage des ventirads optionnels doit lui aussi être fait avant la mise en place de la carte mère dans le boîtier : c'est en effet le cas du ventirad Zalman 9500 dont la mise en place est illustrée dans la vidéo disponible ci-dessus.

A ce propos, dans le cas du montage en dehors du boîtier d'un ventirad optionnel type LGA775 avec picots (c'est à dire utilisant le même système de fixation que le ventirad INTEL fourni par défaut avec les processeurs LGA 775 "BOX"), il est conseillé de disposer de petites cales en matériau mou non conducteur (bois par exemple) sous la carte mère à proximité de chacun des trous de fixation. Cette astuce permettra de laisser la carte mère à plat lorsque vous appuierez sur les picots, limitera les efforts mécaniques et évitera de risquer de la tordre.

Les processeurs modernes disposent désormais tous d'un "heatspreader", grande plaque métallique recouvrant la puce (Core du processeur) et la protégeant d'éventuelles contraintes mécaniques qui pourraient l'endommager lors de la pose d'un ventirad. De fait, la pose du ventirad est une opération non risquée et d'autant plus simple. Au contraire, si vous montez un ventirad sur un processeur moins récent et dénué de heatspreader (comme un modèle Socket-A) soyez attentifs à maintenir le radiateur bien à plat tout au long de la pose afin de ne pas risquer d'ébrécher le bord du petit carré au centre qui est le core du processeur.

Si vous avez acquis un processeur en version "BOX" il est livré avec un ventirad approprié accompagné d'un pad thermique. Si vous avez opté pour un ventirad optionnel plus performant et plus discret (ou encore indispensable dans le cas d'un processeur "BULK" cad vendu nu) il sera généralement livré avec de la pâte thermique.

Le pad thermique est un espèce de "malabar" pré apposé sous la semelle de certains radiateurs bon marchés ou encore sur les modèles "Box". Il est d'apparence assez solide et se ramollira au contact du processeur lorsque ce dernier montera en T° : pour monter le ventirad il vous suffit d'enlever l'éventuel film plastique qui se trouve parfois là pour protéger le pad thermique et ensuite vous pouvez procéder au montage.

En l'absence de pad thermique, il est indispensable d'utiliser de la pâte thermique. Il convient cependant de ne pas utiliser les deux conjointement sous peine de diminuer l'efficacité du refroidissement. La pâte thermique s'applique uniquement sur le coeur du processeur, c'est à dire le petit carré proéminent au centre du processeur (AMD XP, INTEL P3 et modèles antérieurs) ou encore sur la plaque métallique (INTEL P4 et modèles ultérieurs) du processeur. Il faut en disposer une couche *très fine* et l'appliquer uniformément : pour ce faire vous pouvez vous aider du bord d'une carte téléphonique par exemple (l'usage de votre doigt est à proscrire) tel qu'illustré dans la vidéo disponible ci-dessus. Dans tous les cas, le plus important sera d'appliquer une très fine couche de pâte thermique.

Une fois la pâte thermique mise en place, vous pouvez procéder au montage du ventirad : il n'y a pas lieu d'attendre que la pâte thermique sèche mais vous n'avez pas à vous dépêcher pour autant car la pâte thermique ne sèche guère.

Pour ceux d'entre vous qui sont perplexes du fait de la variété des modes d'applications possibles pour la pose de la pâte thermique, sachez que les méthodes d'application préconisées varient car elles dépendent de la viscosité de la pâte thermique relativement à la pression exercée par le ventirad utilisé. De fait, si vous utilisez la pâte thermique fournie avec un ventirad de marque vous pouvez vous référer à la méthode suggérée par ce constructeur. Dans le doute, la méthode consistant à étaler une très fine couche (avec une carte téléphonique par exemple) présente le gros avantage de limiter le risque qu'il y ait trop de pâte thermique même si elle peut être délicate à mettre en oeuvre en présence de pâte thermique à très forte viscosité. Ajoutons aussi à ce paragraphe que, pour les plus inquiets face à cette opération, la Zalman ST-G1 est une pâte thermique déjà très performante et vraiment très facile à appliquer car elle se met en place avec le pinceau fourni dans le tube.

La pâte thermique de très bonne qualité (comme l'Artic Silver 5 par exemple) est nettement plus efficace qu'un pad thermique. Il n'est cependant pas indispensable de mettre de la pâte thermique, du moment qu'un pad thermique est présent, surtout si les T° processeurs sont normales : un pad thermique reste lui même nettement plus efficace que rien. Si de la pâte thermique est fournie avec le ventirad, il n'y a pas obligation d'en acquérir par ailleurs : en effet, même si des pâtes thermiques haut de gamme vous permettront généralement de gagner quelques petits degrés, cela n'aura pas d'incidence sur votre machine dans le cadre d'un usage normal.

Si vous souhaitez améliorer vos T° processeur (afin d'améliorer votre overclocking ou bien afin de pouvoir ensuite refroidir plus en silence votre processeur) ou encore lors d'un démontage/remontage du ventirad (en cas d'upgrade processeur par exemple), vous devez remplacer le pad thermique par de la pâte thermique. S'il s'agit d'un premier montage, ôtez délicatement (avec l'ongle par exemple pour ne pas risquer de rayer) le pad thermique de la semelle du radiateur. S'il s'agit d'un démontage/remontage nettoyez le plus gros du pad thermique (avec un tissu sans fibre, comme pour nettoyer les lunettes) aussi bien sur le processeur que sur la semelle du radiateur. Dans les deux cas finissez le nettoyage avec de l'alcool 90° (ou encore de l'alcool isopropylique ou isopropanol) en évitant toute trace de doigts. Avant remontage, appliquez ensuite une très fine couche de pâte thermique sur le processeur comme sur la semelle du radiateur. Pour rappel, le nettoyage du pad thermique comme la mise en place de la pâte thermique sont illustrés dans les vidéos disponible ci-dessus.

Si vous êtes dans le cas particulier d'un upgrade processeur ou ventirad et donc d'un nécessaire démontage du ventirad en place, vous devez procéder avec prudence pour le démonter. En effet, le ventirad d'origine, a été mis en contact avec le processeur via un "pad thermique" (ou encore de la pâte thermique) et peut avoir tendance à se révéler fort adhésif empêchant par là même de décoller le radiateur du processeur et donc d'accéder au levier !

Pour rendre ce décollage possible la solution consiste à faire chauffer ce pad thermique c'est à dire à allumer le PC quelques minutes, puis à l'éteindre, à le débrancher et seulement alors à démonter le ventirad. Si besoin imprimer un léger (sans forcer donc !), mouvement rotationel / transversal au radiateur peut aider à le désolidariser du processeur. Quoi qu'il advienne ne tirez *pas* fortement sur le ventirad sans avoir relevé le levier processeur (pour les Socket-A, 478, 754, 939 et AM2) car ce dernier risquerait alors d'être extrait en force de la carte mère avec tous les dégâts que cela peut occasionner !

 

Le montage des ventirads optionnels ne peut être et ne sera pas abordé très précisément dans ce guide du fait que la méthode d'installation variera d'un modèle à l'autre : notez cependant que les grands constructeurs de ce domaine, comme Thermalright et Zalman, fournissent des documentations détaillées de grande qualité et que l'installation de ces produits ne présente pas de difficulté majeure. Zalman fournit même sur son site des animations explicites mettant en oeuvre la pose de ses ventirads. Enfin, à titre d'exemple, le montage d'un Zalman 9500 est illustré dans une vidéo disponible ci-dessus.

Toujours à propos des ventirads optionnels, certains modèles de type "Tour" (et donc disposant d'un flux d'air parallèle à la carte mère) peuvent être montés suivant différentes orientations. Lorsque ceci est possible, le meilleur montage consistera à aligner le flux d'air sortant du radiateur avec un ventilateur du boîtier ceci afin que l'air chaud soit le plus rapidement possible extrait du boîtier. Dans le cas des boîtiers disposant de ventilateurs à l'arrière et au sommet, le meilleur choix sera, toujours lorsque c'est possible, d'aligner le flux d'air sortant du radiateur avec le ventilateur situé au sommet du boîtier. Ceci afin de profiter au mieux des courants de convection et parce que très généralement le ventilateur situé au sommet du boîtier est celui de plus grand diamètre.

L'installation des ventirads fournis avec les processeurs en version BOX est elle encore plus aisée. Tout d'abord commencez par ôter l'éventuel film plastique protecteur présent sur le pad thermique se trouvant sur la semelle du radiateur (si vous avez prévu d'utilisez de la pâte thermique en lieu et place du pad d'origine, le moment est venu d'ôter le pad thermique et de mettre en place la pâte thermique).

Pour le ventirad livré avec les processeurs INTEL BOX en LGA (775, 1155, 1156, 1366, 2011) (première image ci-dessus) il vous faut placer le radiateur sur le processeur de manière à ce que les quatre "picots" de fixation soient en face des trous de la carte mère et que le câble d'alimentation du ventilateur soit suffisamment près de son connecteur dénommé CPU FAN : cf. la carte mère elle-même ou encore sa documentation pour le situer. Une fois positionné, le ventirad se fixe en appuyant fermement sur les différents picots placés aux quatre coins de ce dernier, de préférence en procédant par quinconce. Notez que contrairement aux autres ventirads ce modèle *doit* être monté après la fixation de la carte mère dans le boîtier, ce qui est d'ailleurs illustré sous cette forme dans la vidéo de ce guide.

Pour le ventirad livré avec les processeurs AMD BOX en Socket 939 et AM2 (deuxième image ci-dessus) le radiateur se loge dans le cadre noir entourant le Socket. Le radiateur est symétrique ce qui fait qu'il est possible de le monter de deux manières différentes : suivant la disposition des éléments sur votre carte mère, choisissez la position vous permettant l'accès le plus facile à la patte de fixation comportant un levier de verrouillage. Passez ensuite l'orifice du système d'attache opposé au système de verrouillage dans l'ergot du Socket en inclinant si besoin légèrement le radiateur : suite à cette opération, le radiateur doit cependant reposer à l'horizontale. Si elle est bien en position déverrouillée, la seconde attache du radiateur se place facilement dans le crochet du Socket : pour solidariser le ventirad, il vous suffit désormais de tourner le levier vers la droite (d'environ 180°). A l'issue de sa rotation, ce levier pourra être verrouillé à une attache du Socket.

Pour le ventirad livré avec les processeurs INTEL Socket 478 il vous faut placer le radiateur dans le cadre noir entourant le Socket puis appuyer dans les quatre coins simultanément pour l'emboîter : ses pattes vont se fixer dans le berceau du Socket (le cadre noir). Il vous suffit ensuite de relever les deux leviers placés de chaque côté du ventilateur pour fixer solidement le ventirad à la carte mère.

Pour les processeurs AMD Socket-A il s'agit de glisser un coté de la fixation sous les crochets du Socket et de l'autre d'utiliser l'attache du clip pour passer de même sous les crochets du Socket. Ceci peut se révéler dur à réaliser suivant la rigidité de la fixation et peut même faire mal aux doigts : soyez bien prudents car si vous utilisez un outil comme un tournevis, vous risquez de déraper et d'endommager irrémédiablement la carte mère. Pour limiter le risque vous pouvez tenter de protéger la carte mère en utilisant un bout de carton épais placé judicieusement à proximité du crochet du socket. Le radiateur a un sens de fixation le plus souvent : si tel est le cas déterminez-le par l'observation sachant qu'il faut que le radiateur soit centré sur le processeur et que le radiateur peut comporter un décrochement dans sa semelle.

Dans tous les cas n'oubliez pas de brancher l'extrémité du câble d'alimentation du ventilateur à la prise "CPU FAN" de la carte mère : du fait de la présence d'un détrompeur, vous ne pouvez pas vous tromper de sens.

Précisons que les ventilateurs prévus pour être reliés à la carte mère existent en connecteurs 3 ou 4 pins. Si le connecteur ventilateur de la carte mère est de type 4 pins -ce qui est généralement le cas du connecteur CPU FAN- le montage physique d'un ventilateur 3 pins reste possible sans risque d'erreur du fait de la présence d'un détrompeur mais, faute de compatibilité PWM des ventilateurs 3 pins, il ne pourra être contrôlé par la régulation automatique de la carte mère (QFAN par exemple chez Asus). Il reste cependant possible bien sur de contrôler la vitesse de ce ventilateur (fan mate ou rhéobus notamment).

 

 

Démontage (facultatif !) du ventirad de la carte graphique suivi de son remplacement par un modèle optionnel plus performant (démontage du ventirad d'une ATI 4850) (montage du ventirad optionnel Zalman VF1000 sur une ATI 4850)

Démontage du ventirad d'origine :

Cette opération est donc facultative. Elle n’est bien à effectuer que si vous souhaitez remplacer le ventirad d’origine par un modèle optionnel plus discret ou plus performant.

Ceci implique bien que le ventirad d'origine de la carte graphique est fonctionnel c'est à dire assez performant pour la refroidir mais qu'il ne sera généralement pas discret (surtout lors des longues séances de jeu en été) et qu'il en existe des plus performants ce qui peut vous permettre de réaliser de meilleurs overclockings.

Durant le démontage vous serez très attentifs à ce que votre tournevis ne dérape pas ce qui risquerait d'endommager irrémédiablement votre carte graphique. Le risque est d'autant plus grand que certaines vis peuvent être un peu dures et que parfois toutes n'ont pas la même taille de tête. Si besoin, n'hésitez pas à utiliser plusieurs tournevis de qualité et de dimensions appropriées.

Précisons aussi, qu'officiellement, cette opération annule la garantie de votre carte graphique. Ceci dit, pratiquée avec soin et en remontant si besoin le ventirad d'origine (que vous conserverez donc intact de préférence) , cette opération ne pose normalement pas de soucis, y compris donc en terme de garantie.

Enfin, petite astuce pouvant être fort utile, faire fonctionner la carte graphique durant quelques minutes avant de démonter son ventirad d'origine permettra généralement d'éviter que ce dernier n'ait tendance à adhérer à la carte graphique. Si vous avez oublié ou que malgré tout vous rencontrez une légère adhérence exercer un *léger* mouvement latéral (après avoir enlevé toutes les vis) vous aidera à résoudre le problème.

Le démontage du ventirad d'origine d'une ATI Radeon 4850 implique de dévisser les 12 vis qui sont visibles au dos de cette carte (vis cerclées de rouge sur l'image ci-dessus).

Comme illustré dans la vidéo disponible ci-dessus, vous devez commencez par enlever les 4 vis du cadre métallique au centre. Ceci fait, vous pouvez ôter ce cadre métallique puis dévisser les 8 vis restantes et enfin désolidariser le ventirad de la carte graphique. Vous pouvez trouver plus d'image sur cette page réalisée par Kingus, forumeur ChoixPC, que je remercie tout particulièrement pour son aide à réaliser ce chapitre et les vidéos de ce dernier.

Notez que cette étape et la vidéo sont illustrées avec une carte graphique ATI Radeon 4850 mais que les ventirads d'origine des autres cartes graphiques du marché, y compris des modèles Nvidia, se démontent de manière similaire.

 

Montage du ventirad alternatif (Zalman VF1000 pour l'exemple) :

Comme illustré dans la seconde vidéo disponible ci-dessus avec le ventirad Zalman VF1000, l'opération de montage d'un ventirad alternatif ne présente pas de difficulté majeure car elle n'est guère différente du remontage du ventirad d'origine. De plus la documentation fournie avec les produits Zalman et Thermalright est assez explicite : à ce titre, mentionnons que Zalman propose même des animations illustrant cette opération.

Il convient tout de même d'insister tout particulièrement sur le fait que le nettoyage du pad thermique, aussi bien sur le GPU (le carré au centre de la carte graphique) que sur les mémoires, est une étape vraiment *très* importante afin que le refroidissement du GPU puisse être optimal et surtout que les radiateurs mémoires fournis avec ces ventirads optionnels puissent adhérer correctement. Ne négligez donc pas cette étape et pour savoir comment procéder, n'hésitez pas à vous reporter au nettoyage du pad thermique du processeur, tel qu'explicité précédemment y compris en vidéo.

Enfin, à propos de cette vidéo, pour des questions pratiques et de durée de la séquence, précisons que :

- Le montage commence avec la carte graphique dénudée (voir bien entendu la première vidéo pour le démontage du ventirad d'origine) et nettoyée. L'étape de nettoyage du GPU et des RAM n'est donc pas visible ou évoquée : n'oubliez pas de le faire.

- Lors de l'étape de mise en place des entretoises au dos du VF1000, la bonne position (ici l'avant dernier trou comme visible dans la vidéo) est déterminée en consultant le tableau visible dans la documentation (cliquer ici sur "Manual Download") : ainsi, suivant votre carte graphique, la position de ces entretoises pourra varier !

- L'étape finale de serrage des boulons avec ressort, au dos de la carte graphique, n'illustre pas le fait que les constructeurs recommandent un serrage final en quinconce afin d'optimiser le contact avec le GPU et pour éviter tout soucis mécanique possible entre le radiateur et le GPU.

- Si vous ventilez très peu votre boîtier et/ou vous que désirez l'overclocker, il sera prudent et plus efficace de prévoir de refroidir l'étage d'alimentation (les "VRM") de la carte graphique : sur une majorité de cartes graphiques si pas toutes, ces VRM sont situés à l'extrémité de la carte, près du connecteur d'alimentation. Pour les refroidir, soit des petits radiateurs (similaires à ceux pour la mémoire de la carte graphique) seront fournis d'origine dans le kit, soit vous pouvez en acquérir en sus. Les plus bricoleurs pourront aussi découper le radiateur d'origine (source) afin d'utiliser la partie de ce dernier servant à refroidir ces VRM, même si la découpe du ventirad d'origine rendra impossible son nécessaire remontage si vous avez ensuite besoin de faire jouer la garantie.

Enfin, comme visible dans la vidéo, concernant  le montage de ce Zalman VF1000 comme très généralement celui des ventirads de marque Thermalright, le serrage des entretoises et boulons se fait manuellement et sans forcer : il n'y pas lieu d'utiliser un outil (tournevis, pince ou autre) ce qui permettra d'ailleurs d'éviter d'endommager la carte graphique du fait d'un serrage excessif.

 

 

Etape précédente : la préparation du boîtier

Etape suivante : mise en place des éléments dans le boîtier

 

©opyrights     Accueil  |  Pièces PC  |  PC entier  |  PC Portable  |  Tablette tactile  |  Smartphone  | Montage PC  |  Forum  |  Liens  |  Divers