Soutenir ce site
 
 - Acquisition
 - Alimentation
 - Boîtier
 - Carte mère
 - Carte SAS
 - Carte son
 - Carte graphique
 - CD, DVD, HD-DVD et Blu-Ray
 - Clavier
 - Disque dur
 - Disquette
 - Ecran
 - Enceintes
 - Graveur
 - Imprimante
 - Mémoire
 - MiniPC
 - Modem
 - Onduleur
 - PC Portable
 - Processeur
 - Refroidissem°
 - Réseaux
 - Sauvegarde
 - Scanner
 - Souris
 - Tablette graphique
 - Tuner TV
 - Webcam
 

 
 
 
Ne manquez pas les pages :
 - Caméscope numérique
 - Appareil photo numérique
 - Baladeur audio et vidéo
 - Disque dur multimédia
 Choisir son écran : ne le négligez plus !

Page mise à jour le 27/06/15

 

En bref : tout en restant abordables, les BenQ GW2255, IIyama XU2390HS, IIyama XB2483HSU, BenQ GW2760HM, AOC Q2770 Pqu et Acer B326HUL intègrent une bonne dalle (IPS ou VA) et sont des valeurs très sures pour un usage généraliste.

Toujours abordables et plus efficaces pour jouer, il faut mentionner les IIyama E2283HS-B1, BenQ GL2420HM et AOC E2752Vq.

Compatibles 144Hz pour une excellente fluidité, les LG 24GM77 et Asus VG278HE sont des plus recommandables pour un usage orienté avant tout vers les jeux 3D très rapides. Encore plus performants pour jouer, les AOC g2460Pg, Acer XB270HA, Asus PG278Q et Acer XB270HU sont des modèles compatibles G-sync pour une fluidité optimale.

Pour un usage en infographie, il conviendra idéalement de prévoir de calibrer l'écran à l'aide d'une sonde comme la Spyder5 Pro. Pour autant, parmi les rares écrans LCD présentant un bon réglage des couleurs par défaut, signalons que les IIyama XU2390HS, Asus PA249Q, Viewsonic VP2770, Asus PB279Q, Philips 298P4QJEB, Acer B326HUL, BenQ BL3201PT et LG 34UM95 se distinguent. Et bien sur ces modèles intègrent une dalle IPS aux larges angles de vision ainsi que généralement un pied ajustable en hauteur.

 

Voici une sélection de LCD, en fonction des usages prévus :

Bureautique / jeux d'aventure, jeux de stratégie, jeux de rôles... Jeu d'action 3D avant tout Polyvalent (8) Imagerie (8) (si pas de sonde, car assez bonnes couleurs par défaut)

17" 5/4 : IIyama E1780SD-B1

19" 5/4 : Samsung S19C45MR (2)

19" 16/9 : Asus VS197DE (1)

19" 16/10 : Samsung S19C450MW (2)

20" 16/9 : LG 20M37A-B (1) / IIyama B2083HSD-B1 (2)

22" 16/9 FHD : LG 22MP55HQ-P (8) / BenQ GW2255 (8)

22" 16/10 (3) : Samsung S22C450MW (2)

23" 16/9 FHD Asus VX239H (8) IIyama XU2390HS-1 (8) / IIyama XU2390HS-B1 (2) (8)

24" 16/9 FHD : BenQ GL2420HM / Acer G247HLbid (8) / Asus VE248H / IIyama B2483HS (2) / IIyama XB2483HSU (2) (8)

24" 16/10 FHD+ : Samsung S24C650BW (2) (8)

25" 16/9 WQHD : Asus PB258Q (2) (8)

27" 16/9 FHD (4) : AOC e2752Vq (2) / IIyama XB2783HSU (2) (8) / BenQ GW2760HM (8) / LG 27MP37VQ-B (8)

27" 16/9 WQHD : AOC Q2770 Pqu (2) (6) (8) / BenQ GW2765HT (2) (8)

28" 16/9 FHD (4) : IIyama XB2888HS-B1 (8) (4)

28" 16/9 UHD : AOC U2868Pqu (2) / Asus PB287Q (2) (5) (6)

29" 21/9 UWFHD : Asus PB298Q (2) (6) (8) / AOC Q2963Pm (6) (8)

30" 16/10 : DELL U3014 (2) (6) (8)

32" 16/9 WQHD : Philips BDM3270QP (2) (8) / Acer B326HUL (2) (8)

32" 16/9 UHD : Acer B326HK (2) (6) (8)

34" 21/9 UWQHD LG 34UM95 (6) (8)

40" 16/9 UHD : Philips BDM4065UC (8)

19" 16/9 : Asus VS197DE (1)

19" 16/10 : Samsung S19C450MW (2)

20" 16/9 : LG 20M37A-B (1)

22" 16/9 FHD : IIyama E2283HS-B1

23" 16/9 FHD : Asus VX238H

24" 16/9 FHD : Asus VE248H / IIyama E2483HS / IIyama B2483HS (2) / LG 24GM77 (2) / Asus VG248QE (2) (7) / AOC g2460Pg (2) (7) (9)

27" 16/9 FHD  (4) : AOC E2752Vq / Asus VG278HE (2) (7) / Acer XB270HA (2) (7) (9)

27" 16/9 WQHD : AOC Q2778VQE / Asus PG278Q (2) (7) (9) Acer XB270HU (2) (8) (9)

28" 16/9 UHD : Acer XB280HKbprz (2)(9)

32" 16/9 WQHD : Philips BDM3270QP (2) (8)

23" 16/9 FHD (8) : Asus PB238Q (2) / Eizo Foris FS2434 (2) / Eizo EV2450 (2) (6) / Eizo FG2421 (2)

24" 16/10 FHD+ (8) : Asus PB248Q (2) (6) / Dell U2413 (2) (6) / Eizo EV2455 (2) (6)

27" 16/9 WQHD : Acer XB270HU (2) (8) (9)

32" 16/9 WQHD : Philips BDM3270QP (2) (8)

22" 16/9 FHD (8) : NEC EA224WMi (2)

23" 16/9 FHD (8) : IIyama XU2390HS-1 / IIyama XUB2390HS-B1 (2) / Eizo EV2450 (2) (6)

24" 16/10 FHD+ (8) : HP Z24i / Asus PA249Q (2) (6) / Dell U2413 (2) (6) / Nec EA244WMi (2) / Eizo EV2455 (2) (6)

27" 16/9 FHD (4) (8) : Asus MX279H / IIyama XB2783HSU (2)

27" 16/9 WQHD (8) Viewsonic VP2770 (2) / Viewsonic VP2772 (2) / Dell U2713H (2) (6) / Asus PA279Q (2) (6) / Eizo EV2736WFS-BK (2) (6) / NEC EA274Wmi (2) (6)

27" 16/9 UHD : Asus PB279Q (2) (6) (8) / Viewsonic VP2780-4K (2) (6) (8)

29" 21/9 UWFHD (8) : DELL U2913wm (2) (6) / Philips 298P4QJEB (2) (6)

30" 16/10 (8) : DELL U3014 (2) (6)

32" 16/9 WQHD : Philips BDM3270QP (2) (8) / Acer B326HUL (2) (8)

32" 16/9 UHD (8) : BenQ BL3201PT (2) (6) (8) / Asus PA328Q (2) (6) (8)

34" 21/9 UWQHD : Philips BDM3470UP (2) (8)

(1) attention, ces écrans ne possèdent qu'une entrée VGA et sont non certifiés HDCP

(2) ces écrans proposent un mode portrait et/ou un pied ajustable en hauteur.

(3) modèles 22" 16/10 en résolution native de 1680x1050, pour une bonne lisibilité des textes (similaire à celle des 19") et de meilleures performances dans les jeux (à même carte graphique).

(4) modèle 27" ou 28" en résolution native de 1920x1080, pour une bonne lisibilité des textes (similaire à celle des 19 et 22" 16/10).

(5) ces modèles incluent des dalles TN ce qui implique des défauts pour l'imagerie. Ils sont néanmoins sélectionnés pour leurs bons voire très bons réglages couleurs d'origine et leurs prix.

(6) ces modèles permettent de jouer en résolution non native non interpolée sans passer par les pilotes. Il y a alors des bandes noires autour de l'image qui est centrée. Ceci permet d'utiliser des résolutions moindres en cas de carte graphique insuffisante sans étirer l'image et donc sans la dégrader.

(7) utilisé conjointement aux lunettes 3D (parfois fournies d'origine avec l'écran !) et à une carte graphique suffisamment performante, cet écran permet d'accéder à une 3D convaincante pour peu que les jeux soient optimisés dans ce sens.

(8) ces modèles incluent une dalle de type IPS, VA ou PLS proposant des angles de vision plus large qu'une dalle TN et généralement un meilleur rendu des couleurs.

(9) Couplés à une carte graphique Nvidia récente, les modèles G-sync permettent une fluidité optimale grâce à leur fréquence de rafraîchissement variable. Autrement formulé, à même résolution de jeu, un modèle G-Sync nécessitera une carte graphique moins puissante et moins coûteuse pour obtenir un confort de jeu similaire.

 

- La technologie de la dalle et les usages : les écran LCD à dalle IPS, PLS ou VA ont de meilleurs angles de vision que les écrans TN ce qui leur permet de proposer un meilleur rendu des couleurs et leur permet d'être plus efficaces en infographie. Pour autant, les écrans TN restent plus rapides et plus abordables.

- La taille de l'écran : les LCD 24" tendent à se démocratiser.

- L'encombrement / le poids / la consommation : les LCD ont fait de gros progrès en terme de consommation et sont désormais forts économiques en pratique. Notez que certains écrans LCD peuvent de plus se fixer au mur.

- La résolution d'usage : pour les LCD et l'affichage du texte le problème de la résolution se pose pour toute résolution différente de la résolution native.

A ce propos, plus la résolution d'affichage est élevée plus vous pourrez afficher d'informations simultanément à l'écran. Cependant, à même diagonale d'affichage, qui dit résolution plus élevée dit densité plus grande ou encore taille du pitch (et du texte à l'écran) plus réduite ce qui peut être moins confortable lors d'un usage bureautique prolongé, surtout si vous n'avez pas une excellente vue.

D'autre part, une résolution plus élevée implique plus de travail pour la carte graphique ce qui signifie bien que pour jouer en résolution native et donc avec une qualité optimale mieux vaut avoir un écran de résolution native raisonnable. Généralement, les cartes graphiques pour joueur milieu de gamme suffisent pour jouer en FullHD (1920x1080, notamment sur les 24" 16/9ème). Cependant, si vous voulez économiser la puissance graphique pour une configuration de jeu économique ou encore pour rendre votre machine plus pérenne face aux jeux, prendre un écran de moindre résolution native sera intéressant. Mentionnons les 22" 16/10ème (1680x1050), les 20" 16/9ème (1600x900) et les 19" (16/10ème en1440x900 voire 16/9ème en 1366x768). Bien sur, il est possible de jouer en résolution non native c'est à dire et par exemple en 1600x900 sur un écran 24" de résolution native 1920x1080, mais la qualité d'affichage sera moins bonne du fait de l'interpolation.

Toujours à ce propos, notez que certains rares écrans de grande taille permettent grâce à une option dans leur menu d'avoir un affichage 1:1 en résolution inférieure à la résolution native : l'image est alors centrée et entourée de bandes noires. Elle n'est donc pas "étirée" à la résolution d'écran. Cette option peut se révéler précieuse pour les joueurs afin d'utiliser un très grand écran dans une résolution inférieure à celle maximale tout en gardant une qualité d'image optimale. Précisons aussi que cette option peut être accessible via les pilotes de la carte graphique, si l'écran est relié en DVI.

Mentionnons aussi à ce paragraphe le cas particulier des écrans UHD (résolution native de 3840x2160) et WQHD (2560x1440) qui peuvent être utilisés à demi résolution (respectivement 1920x1080 et 1280x720) voire tiers de résolution pour les modèles UHD qui sont alors en 1280x720. Il n'y a alors pas de soucis de qualité d'affichage du fait que leurs résolutions natives sont des multiples entiers de leur résolution d'usage.

- La garantie 0 pixels morts : ce type de garantie est très rare et n'existe pour ainsi dire que sur le très haut de gamme et/ou de manière optionnelle. Précisons que les défauts de pixels n'apparaissent que très rarement avec le temps (ils sont plus généralement présents d'origine) et que les plus gênants sont les lumineux (pixel rouge, vert, bleu et blanc) et tout particulièrement les colorés (pixel rouge, vert et bleu).

Notez aussi que certaines boutiques proposent des garanties 0 pixel mort (sur 3 mois dans le cas de cet exemple) et que dans le cadre de la vente par correspondance, sur Internet ou pas, vous avez un droit de rétractation d'au moins 15 jours (voire de 30 jours dans certaines boutiques moyennant un surcoût généralement faible : chez LDLC par exemple, confer le service pack tranquillité). Au final vous trouverez ici mon avis sur cette épineuse question.

- La connectique : sur les LCD, elle peut être de type analogique (D-sub) et/ou numérique (DVI, HDMI et DisplayPort) mais en pratique l'usage de l'une ou l'autre influe peu voire pas sur la qualité d'image.

Pour autant, notez que si vous souhaitez pouvoir visionner, dans les meilleures conditions possibles, des vidéos hautes définitions (support HD-DVD ou Blu-Ray) votre écran LCD (en sus de votre carte graphique) doit être certifié HDCP via une prise DVI ou encore HDMI. Les écrans HDCP sont de plus en plus courants, tous particulièrement sur les 20" Wide et plus, même si cette certification est loin d'être généralisée : vous vérifierez attentivement ce point suivant l'usage prévu.

Enfin, notez que même s'il est moins présent sur les écrans et cartes graphiques actuels, le DisplayPort est à privilégier pour l'UHD et nécessaire pour le Gsync.

- Le format : il est de type large ("Wide" c'est à dire 16/10ème, 16/9ème voire 21/9ème) ou classique et plus carré (5/4). Les modèles Wide sont plus adaptés à visionner des films et vidéos -désormais souvent au format 16/9 ème- et ils sont adaptés aux jeux d'actions (FPS) car l'angle de vision humain correspond plus à leur format. Les modèles 5/4, de plus en plus rares sur le marché, restent plus intéressant pour les jeux de stratégie (RTS) afin de voir les unités arriver plus tôt verticalement. Pour un usage bureautique, chaque format a ses avantages et adeptes.

Pensez que si vous souhaitez avoir une grande hauteur d'affichage, plus le format sera "Wide" (16/10ème ou pire 16/9ème), plus vous serez obligés de prendre un écran de grande diagonale. Ceci est particulièrement vrai lorsque vous changez votre écran 5/4 pour un nouveau étant donné que les modèles 5/4 ont pour ainsi dire disparus du marché.

 

Si vous en avez l'opportunité, testez *vous-même* les différents écrans qui vous intéressent. En effet, en fonction des sensibilités rétiniennes, chacun peut percevoir l'image d'un écran différemment, tout particulièrement en ce qui concerne la question de la rémanence !

 


Dans le détail :

L'écran peut paraître cher et c'est bien souvent la partie la plus négligée dans le choix d'un ordinateur. Et pourtant, le résultat final de votre jeu préféré ou de votre tableau sous Excel, ainsi que votre confort visuel sont à la clé de ce choix. Il est inutile d'avoir une machine surpuissante si elle ne peut vous afficher correctement le résultat.

De plus, c'est le composant de votre ordinateur qui a la plus grande longévité et qui se dévalue le moins ! En résumé, ne le négligez plus.

 

Informations complémentaires et critères de choix détaillés :

Voici un récapitulatif des résolutions natives des écrans LCD, en fonction de la taille de ce dernier, avec en rouge les modèles disponibles actuellement :  

Taille d'écran LCD (diagonale)

Résolution native

Taille du pitch

15" 5/4 1024x768 0,298

16" Large 16/9

1366x768

0,252

17" 5/4

1280x1024

0,263

17" Large 16/10

1440x900

0,255

19" Large 16/9

1366x768

0,300

19" 5/4

1280x1024

0,294

19" Large 16/10

1440x900

0,284

19" Large 16/10

1680x1050

0,243

20" 4/3

1400x1050

0,291

20" 4/3

1600x1200

0,255

20" Large 16/10

1680x1050

0,256

20" Large 16/9

1600x900

0,277

21" 4/3

1600x1200

0,269

22" Large 16/9 FHD

1920x1080

0,248

22" Large 16/10

1680x1050

0,282

22" Large 16/10 FHD+

1920x1200

0,247

23" Large 16/9 FHD

1920x1080

0,266

23" Large 16/10 FHD+

1920x1200

0,258

23" Large 16/9

2048x1152

0,249

24" Large 16/9 FHD

1920x1080

0,276

24" Large 16/10 FHD+

1920x1200

0,269

24" Large 16/9 WQHD

2560x1440

0,205

24" Large 16/9 UHD

3840x2160

0,137

25" Large 21/9 UWFHD

2560x1080

0,223

25" Large 16/9 WQHD

2560x1440

0,233

26" Large 16/10 FHD+

1920x1200

0,287

27" Large 16/9 FHD

1920x1080

0,310

27" Large 16/9 WQHD

2560x1440

0,233

27" Large 16/9 UHD

3840x2160

0,155

27" Large 16/10 FHD+

1920x1200

0,303

28" Large 16/10 FHD+

1920x1200

0,309

28" Large 16/9 FHD

1920x1080

0,320

28" Large 16/9 UHD

3840x2160

0,160

29" Large 21/9 UWFHD

2560x1080

0,265

30" Large 16/10

2560x1600

0,252

32" Large 16/9 WQHD

2560x1440

0,277

32" Large 16/9 UHD

3840x2160

0,182

34" Large 21/9 UWFHD

2560x1080

0,315

34" Large 21/9 UWQHD

3440x1440

0,233

40" Large 16/9 UHD

3840x2160

0,228

NB : cette image permet d'illustrer visuellement un grand nombre de ces formats et les ratios de ces écrans.

Pour les écrans LCD, la résolution native est la maximale et est aussi la seule résolution présentant un bon affichage du texte c'est à dire entre autre pour faire de la bureautique et de l'Internet : toutes les autres résolutions, c'est à dire les résolutions inférieures, présenteront un affichage plus ou moins "flou" du texte. La taille de l'écran devra donc être choisie aussi en fonction de la résolution d'usage : notez cependant que ce problème se présente moins pour de l'affichage multimédia (jeux et vidéos notamment).

Remarquez aussi que ces résolutions natives sont assez élevées, avec notamment le 1280x1024 des écrans 17" et plus encore le 1920x1080 de certains écrans 22" : ceci est rendu possible grâce à la technologie LCD, mais la taille du texte sur ces écrans n'en reste pas moins assez étriquée en pratique ce qui fait qu'un temps d'adaptation est souvent nécessaire et qu'un usage bureautique prolongé entraîne une fatigue visuelle chez une majorité d'utilisateurs.

Comme le montre le tableau ci dessus, pour tous ceux qui trouvent que l'affichage du texte trop petit est inconfortable (et ils sont nombreux !), la solution consistera à opter pour un 22" 16/10ème (1680x1050), un 27" FullHD (1920x1080) ou encore un 32" WQHD (2560x1440) car ces écrans proposent un pitch assez élevé.

Précisons que du fait des moindres diagonales d'écran sur les PC portables l'utilisateur est bien plus près de l'affichage. Il en résulte qu'une plus grande densité est possible tout en gardant un confort d'usage satisfaisant en usage bureautique.

Mentionnons aussi à ce paragraphe le cas particulier des écrans UHD (résolution native de 3840x2160) et WQHD (2560x1440) qui peuvent être utilisées à demi résolution (respectivement 1920x1080 et 1280x720) voire tiers de résolution pour les modèles UHD qui sont alors en 1280x720. Il n'y a alors pas de soucis de qualité d'affichage du fait que leurs résolutions natives sont des multiples entiers de leur résolution d'usage.

 

Les critères d'achats techniques sont souvent trompeurs :

- La résolution native : n'oubliez pas, un écran LCD est conçu pour fonctionner à une résolution native et la qualité de l'affichage du texte se dégrade s'il faut l'utiliser dans une autre résolution. Choisissez un écran ayant une résolution native qui correspond à vos besoins.

Ainsi, plus la résolution d'affichage est élevée plus vous pourrez afficher d'informations simultanément à l'écran. Cependant, à même diagonale d'affichage, qui dit résolution plus élevée dit densité plus grande ou encore taille du pitch (et du texte à l'écran) plus réduite ce qui peut être moins confortable lors d'un usage bureautique prolongé, surtout si vous n'avez pas une excellente vue.

De plus, une résolution plus élevée implique plus de travail pour la carte graphique. Généralement, les cartes graphiques pour joueur milieu de gamme suffisent pour jouer en FullHD (1920x1080, notamment sur les 24" 16/9ème). Cependant, si vous voulez économiser la puissance graphique pour une configuration de jeu économique ou encore pour rendre votre machine plus pérenne face aux jeux, prendre un écran de moindre résolution native sera intéressant. Mentionnons les 22" 16/10ème (1680x1050), les 20" 16/9ème (1600x900) et les 19" (16/10ème en1440x900 voire 16/9ème en 1366x768). Bien sur, il est possible de jouer en résolution non native c'est à dire et par exemple en 1600x900 sur un écran 24" de résolution native 1920x1080, mais la qualité d'affichage sera moins bonne du fait de l'interpolation.

Toujours à ce propos, notez que certains rares écrans de grande taille permettent grâce à une option dans leur menu d'avoir un affichage 1:1 en résolution inférieure à la résolution native : l'image est alors centrée et entourée de bandes noires. Elle n'est donc pas "étirée" à la résolution d'écran. Cette option peut se révéler précieuse pour les joueurs afin d'utiliser un très grand écran dans une résolution inférieure à celle maximale tout en gardant une qualité d'image optimale. Précisons aussi que cette option peut être accessible via les pilotes de la carte graphique, si l'écran est relié en DVI.

Mentionnons aussi à ce paragraphe le cas particulier des écrans UHD (résolution native de 3840x2160) et WQHD (2560x1440) qui peuvent être utilisées à demi résolution (respectivement 1920x1080 et 1280x720) voire tiers de résolution pour les modèles UHD qui sont alors en 1280x720. Il n'y a alors pas de soucis de qualité d'affichage du fait que leurs résolutions natives sont des multiples entiers de leur résolution d'usage.

- La connectique : vous vérifierez que l'écran comporte une prise du type qui correspond à votre carte graphique : certains modèles disposent parfois des deux types de connectique cad analogique (D-sub) et numérique (DVI). Sur un écran LCD, le gain de qualité à l'usage d'un port numérique au lieu d'analogique est généralement minime et souvent difficilement perceptible : il provient du fait que le signal reste numérique et échappe ainsi à deux conversions Numérique -> Analogique (dans la carte graphique) puis Analogique -> numérique (en entrée de l'écran) et parfois aussi du fait que, si l'écran comporte une prise DVI, le constructeur pourrait être tenté de négliger la qualité de la prise analogique et des composants liés... en résumé, lorsque l'écran dispose d'une prise DVI, il est préférable de l'utiliser mais pour autant un écran dépourvu de prise DVI n'est pas nécessairement un mauvais produit et un écran pourvu d'une prise DVI n'est pas un meilleur produit pour cette raison !

A ce paragraphe, il faut aussi préciser que pour utiliser des résolutions très élevées (supérieures au FullHD ou encore au 1920x1200), l'usage de la connectique DVI Dual Link voire du Displayport sera nécessaire. Vous vérifiez donc que votre carte graphique dispose bien de la connectique appropriée pour ces écrans.

- Le temps de réponse ainsi que les technologies Gsync, FreeSync et ULMB :

Le temps de réponse doit correspondre à la somme du Tr (Time rise cad temps de montée) et du Tf (Time fall cad temps de descente) et doit être le plus bas possible. A 20ms et en de ça il peut être considéré comme déjà très bon et sera approprié à une majorité d'usages. Des valeurs plus élevées seront moins agréables à l'usage tout particulièrement en terme de multimédia.

Ce temps de réponse est cependant l'objet de bien des abus de marketing et il faut savoir que les constructeurs ne les mesurent pas toujours de la même manière. Ainsi et notamment certaines dalles sont annoncées à 16ms mais ce chiffre ne concerne que 262000 couleurs et elles sont nettement moins rapides pour l'affichage des autres couleurs... toujours dans le même ordre d'idée, certains écrans annoncés à 20 ms arrivent à rivaliser de qualité dans les jeux avec certains écrans annoncés à 12 ms... Enfin, qui dit très bon temps de réponse ne dit pas nécessairement bon affichage des vidéos : concrètement, alors que les jeux 3D rapides sont généralement mieux rendus sur un écran dit "2 ms" qu'un écran dit "5 ms", les vidéos sont elles moins bien rendues car elles "fourmillent" d'autant plus.

Couplé à une carte graphique Nvidia compatible, un écran Gsync permet une fluidité optimale grâce à sa fréquence de rafraîchissement variable. Faute d'écran de qualité suffisante, FreeSync, la technologie concurrente d'AMD qui utilise la norme DisplayPort Adaptive-Sync est bien moins aboutie actuellement et n'est pour le moment pas intéressante. En effet, outre un soucis de réactivité d'écran (overdrive) non adapté à la fréquence en cours d'usage, les écrans Freesync actuels ne descendent pas aussi bas en fréquence (30 Hz pour Gsync) ce qui les rend d'autant moins intéressant.

Enfin, certains écrans disposent d'un mode ULMB (Ultra Low Motion Blur) qui permet de réduire le flou des mouvements. Pour ce faire, entre chaque image nomale, une image noire est affichée afin de réduire l'effet de flou lié à la persistance rétinienne. Si la netteté est ainsi fortement améliorée, la luminosité est évidemment impactée et l'ULMB n'est pas compatible avec les technologies Freesync et G-sync.

- Le type de rétro-éclairage : deux technologies existent, en l'occurrence les LED ou des tubes fluorescents (des "néons" dits CCFL : Cold Cathodes Fluorescent Lamps). Théoriquement, avec un très grand nombre de LED, il serait possible de se passer des miroirs (situés derrière la dalle) visant à répartir la lumière et qui font que l'image produite par les LCD n'est pas parfaitement uniforme en terme d'intensité lumineuse. En pratique, les LED coûtent cher et les miroirs sont toujours présents ce qui fait que la présence des LED est avant tout un atout marketing car les consommateurs pensent que l'écran sera plus performant du fait de leur présence. Précisons tout de même que souvent les modèles à rétro-éclairage LED consomment moins.

- La technologie de la dalle : il existe actuellement 4 types principaux de dalles, les TN, les MVA, les PVA et les IPS. De manière volontairement simplifiée :

* Les TN sont les dalles les plus rapides actuellement et de fait les plus appropriés pour un usage intensif de jeux d'action 3D mais en contrepartie l'affichage des vidéos est moins bon (on dit qu'il fourmille), surtout de près. Il faut mentionner que les modèles 4 ms et moins (2, 3 et 4 ms incluent donc) se valent tous en première approximation car les dalles sont les mêmes : les constructeurs ont uniquement modifié leur méthodes de mesures et/ou utilisé des astuces électroniques (on parle "d'overdrive" de la dalle).

Notez que les TN de type 8, 12 et 16 ms sont de la même génération et donc partagent entre eux les même défauts et qualités. Ils sont moins rapides que la génération plus récente et de même les vidéos sont entachées d'un fourmillement.

Enfin, précisons que les TN sont des dalles 6 bits ce qui implique qu'elles n'affichent donc pas nativement 16 Millions de couleurs à l'inverse des autres technologies qui elles utilisent des dalles 8bits et qu'elles ont des angles de vision plus réduits ce qui peut aussi altérer les couleurs. Si ces deux défauts ne sont pas gênants et peu perceptibles en général, ils rebuteront sûrement les infographistes confirmés.

* Les MVA 8 ms (aussi dénommées Premium MVA) sont les dalles les plus polyvalentes mais sont généralement plus coûteuses et sont en voie de disparition sur le marché. Elles ne sont pas aussi rapides que les TN 6ms mais bien meilleures pour l'affichage des vidéos. Leur rendu des couleurs est cependant inférieur à celui des dalles PVA.

Les dalles MVA de plus de 8 ms ont une bien plus forte rémanence et ne sont pas recommandés pour les jeux d'action 3D.

* Les PVA 6 ms (aussi dénommées S-PVA) proposent donc un meilleur rendu des couleurs par défaut que les dalles MVA, des performances similaires pour l'affichage des jeux mais elles fourmillent dans les films comme les TN. Ceci dit, certains des PVA récents ont corrigé ce problème de lecture vidéo et proposent déjà de bonnes performances dans les jeux 3D ce qui en fait des écrans particulièrement polyvalents !

* Les IPS présentent l'avantage de proposer le meilleur angle de vision possible. En haut de gamme on trouve des écrans S-IPS réactifs pour le jeu et simultanément bien adaptés à un usage de graphiste.

* Les PLS existent depuis fin 2011 et présentent des similitudes de comportement et de qualité avec les IPS dont les angles de vision larges tout en ayant une luminosité accrue et de moindres coûts de production.

- La luminosité : une valeur élevée permet d'avoir une image bien lumineuse même dans des conditions d'affichage difficiles. Cependant une valeur de 200 à 250 (cd/m2) sera suffisante dans bien des cas et cette donnée technique est elle aussi à tempérer dans la mesure où trop de luminosité peut cacher des lacunes d'affichage du noir (cf. le critère contraste ci-dessous).

- Le contraste : là aussi il faut qu'il soit le plus élevé possible afin que les couleurs soient bien distinctes. Une valeur de 400 ou plus sera un excellent point. Cette donnée technique est cependant sujette elle aussi à des abus dans la mesure où pour gonfler artificiellement le taux de contraste les constructeurs peuvent être amenés à augmenter la luminosité maximale ce qui tend à rendre les écrans aveuglants sans pour autant améliorer la qualité d'affichage du noir.

- L'angle de vision : si vous ne prévoyez pas d'être plusieurs face à l'écran ce critère n'entre guère en ligne de compte. Dans le cas contraire, essayez d'acquérir un écran avec un angle de vision aussi élevé que possible.

- La possibilité de pivoter l'écran pour l'utiliser en mode portrait (fonction pivot) : sur un 24" FullHD cela permet d'avoir un affichage en 1080x1920, lequel se révèle confortable pour des applications de type "bureautique" comme lire des pages Internet par exemple. Sur certains modèles, notamment chez le constructeurs LG ou encore dans la gamme "P" chez Samsung, la gestion du mode pivot est automatique c'est à dire que la résolution est automatiquement changée lorsque l'on tourne l'écran alors que sur la majorité des autres le changement de résolution est à faire manuellement. Notez que sans apporter un mode automatique, le logiciel gratuit irotate sera à même de vous simplifier grandement cette gestion de la rotation.

- La possibilité de régler l'écran en hauteur : tous les écrans n'ont pas un pied coulissant permettant de les adapter en hauteur et pourtant c'est un plus réel en pratique car cela peut jouer sur votre confort d'usage.

- La classe de la norme ISO 13406 prévue par le constructeur : cette norme ISO existe en 4 niveaux et à chaque niveau correspond un nombre de pixels maximums défectueux avant échange de l'écran. La classe 1 qui correspond à une tolérance de zéro pixels défectueux n'est, à ma connaissance, pas utilisée actuellement par les constructeurs. La classe 2 (ISO 13406-2) correspond à une tolérance de 2 pixels totalement défectueux par million et 5 sous-pixels par million est utilisée par les constructeurs sérieux de LCD. Les écrans présentant les autres classes ou ne respectant pas cette norme ISO sont absolument à éviter car la tolérance en nombre de pixels défectueux est trop élevée.

Il faut préciser qu'outre les pixels défectueux (blanc ou noir), la panne d'un sous pixel l'amène à rester coloré (pixel rouge, vert, bleu). Voici en fonction des diagonales d'écrans, en dehors de certaines exceptions, à partir de combien de défauts les constructeurs changent l'écran dans le cadre de la garantie ISO 13406 de classe 2 :

 

Diagonales d'écrans (résolutions) Nombre de pixels noirs Nombre de pixels blancs Nombre de pixels colorés
LCD 16" wide et 18.5" Wide (1366x768) 3 3 6
LCD 17 et 19" (1280x1024), 17 et 19 Wide (1440x900) 3 3 7
LCD 20" (1400x1050) et 20" Wide (1600x900) 3 3 8
LCD 20" (1600x1200) 4 4 10
LCD 19, 20 et 22" Wide (1680x1050) 4 4 9
LCD 22, 23 et 24 Wide (1920x1080) 5 5 11
LCD 22, 23, 24 26, 27 et 28 " (1920x1200) ainsi que 23" (2048x1152) 5 5 12
LCD 30" (2560x1600) 9 9 21

Enfin, vous trouverez ici mon avis tranché sur cette épineuse question.

- La qualité de la dalle mise en oeuvre : on parle "d'effet Mura". A même classe ISO en terme de pixels défectueux, les dalles peuvent varier encore énormément en qualité. Ainsi il faut mentionner :

* Les problèmes de qualité des circuits de commande qui peuvent se traduire par des défauts d’intensité visibles en permanence.

* Les problèmes de qualité des cristaux liquides : si leur taille et/ou forme est anormale cela se traduira par des zones plus ou moins lumineuses.

* Les problèmes de qualité des filtres de couleur posés sur les cristaux liquides et leur vieillissement dans le temps...

* Les problèmes de défaut du rétro-éclairage.

Il n'existe actuellement aucune norme permettant de savoir si l'écran convoité risque d'avoir ce type de défaut ou pas : la seule forme de "garantie" constitue en l'achat d'un produit haut de gamme chez un grand constructeur car ce dernier aura normalement vérifié que ces défauts ne sont pas trop voire pas présents. Prendre un écran certifié TCO 5.0 (anciennement TCO 03 / TCO 06) est aussi un gage de qualité minimale et les défauts en question devraient être absents (ou du moins très minimes) sur les produits disposants de ce type de certificat.

- Le certificat TCO 5.0 (anciennement TCO 03 / TCO 06) : comme indiqué précédemment, il est un gage de qualité minimale. Dans sa version 5.0 il implique aussi que l'écran ait été certifié avec toutes ses dalles possibles ce qui permet de limiter le problème de "valse des dalles". Lorsque ce problème est présent, un écran vendu initialement avec une dalle donnée en change au fil du temps pour une ou plusieurs autres et la qualité de l'image produite par l'écran varie pour chaque dalle alors que le nom du produit est bien toujours le même !

- L'usage en tri-écran avec l'eyefinity d'ATI : les cartes ATI récentes dotées de cette technologie permettent de jouer en résolution étendues sur 3 écrans (voire plus). Un grand nombre de jeux récents sont compatibles mais la charge graphique est alors cependant très élevée et il conviendra de privilégier les écrans de résolution raisonnable, comme des 22" en 1680x1050. Du fait que les écrans seront côte à côte disposer de modèles intégrant une dalle aux larges angles de vision (xVA et idéalement IPS) est vivement recommandé. De même, la présence de la fonction pivot afin de bénéficier d'un affichage total moins large (3150x1680 avec 3 écrans 22" 16/10ème au lieu de 5040x1050) peut être un plus certain. Bien entendu, un écran avec des bordures fines sera appréciable mais ce critère est moins important qu'il n'y paraît car à l'usage votre cerveau saura "oublier" les bordures.

Sur les cartes de générations R9/R8/R7 et postérieures, il suffit de relier les 3 écrans aux sorties DVI et HDMI de la carte graphique puis de procéder aux réglages appropriés dans les pilotes.

A contrario, sur les cartes de générations antérieures aux R9/R8/R7 ou encore si les 3 écrans ne sont pas identiques, au moins l'un des 3 écrans devra disposer d'une entrée DisplayPort (exception faite des cartes graphiques Sapphire de gamme "Flex"). Comme, pour des raisons d'homogénéité d'affichage, il est préférable d'acquérir 3 écrans identiques, cela ne fait qu'augmenter l'addition car ces écrans restent plus rares et plus coûteux. Précisons cependant qu'il existe des adaptateurs actifs display port vers DVI dont ce modèle et ce modèle (plus coûteux car supportant les écrans de résolution supérieure à 1920x1200) relativement abordables et surtout disponibles en pratique. Attention, pour brancher 3 écrans DVI en Eyefinity sur une carte disposant de 2 sorties DVI et d'une sortie DisplayPort, vous devez impérativement utiliser un adaptateur *actif* : un adaptateur passif comme ce câble ne conviendra pas pour fonctionner en Eyefinity avec 3 écrans.

L'eyefinity est utilisable en crossfire, mais ne dispense pas de la contrainte de l'entrée displayport (ou de l'adaptateur approprié) pour au moins un des écrans car les 3 écrans devront être reliés impérativement à la carte graphique maîtresse (celle située dans le premier port PCI-E 16X). Autrement formulé, il n'est possible d'utiliser la seconde carte graphique pour brancher le 3ème écran qu'en bureau étendu, pas en mode Eyefinity.

Si votre carte graphique est vraiment très performante et/ou que vos jeux ne sont pas trop gourmands graphiquement parlant, les Asus PB248Q et DELL U2413 seront particulièrement appropriés car ils réunissent tous les critères, y compris celui d'une dalle IPS aux très larges angles de vision.

 

 


La FAQ :

Cette FAQ est constituée à partir de vos questions les plus fréquentes, telles que relevées sur le forum. Avant de poser votre question sur le forum, merci de vérifier qu'elle ne figure pas dans cette FAQ.

 

Q1 - Le pouce (") : quelle est cette unité et comment les écrans sont-ils mesurés ?

R1 - Le pouce correspond à 2,54 cm. Les écrans sont mesurés par leur diagonale (diagonale d'affichage pour les LCD et diagonale de tube pour écrans CRT).

 

Q2 - Que signifient LCD, TFT, MVA, CRT, TCO92, TCO95, TCO99, OSD ?

R2 - LCD signifie "Liquid Crystal Display" et désigne donc les écrans utilisant différentes technologie à cristaux liquides pour afficher des images : les TFT (Thin Film Technologie) en font partie et utilisent eux même des technologies comme, entre autres, le MVA (Multi-domain Vertical Alignment).

CRT signifie "Cathod Ray Tube" et désigne donc les écrans à tube cathodique utilisant différentes technologie consistant à projeter un flux d'électron sur une dalle à travers un mécanisme électromagnétique de positionnement : les technologies Trinitron, FD, Diamontron, NF, FST, Flatron en sont quelques unes.

Les normes TCO92, TCO95 et TCO99 sont toutes des normes toujours plus strictes spécifiant des contraintes de recyclage et d'économie d'énergie.

OSD signifie "On Screen Display" : cette technologie consiste donc à afficher à l'écran des informations relatives au fonctionnement de l'écran, comme notamment les réglages géométriques de l'image.

 

Q3 - L'écran qui m'intéresse est au format "Wide" c'est à dire 16/10 ème ou 16/9 ème : que va-t-il se passer dans mes anciens jeux qui sont classiquement au format 4/3 ?

R3 - L'affichage sera étiré en largeur (écrasé en hauteur) et donc déformé ce qui sera vraiment peu esthétique. Ou alors, et c'est de plus en plus le cas parmi les titres assez récents, votre jeu supportera les résolutions "Wide". Notez que pour certains anciens jeux des manipulations sont nécessaires pour qu'ils puissent supporter le format "Wide". A noter ce forum Anglophone spécialisé sur le sujet.

Ajoutons que certains rares écrans permettent de jouer en résolution non native non interpolée c'est à dire avec des bandes noires tout autour de l'image. Ou encore que certains modèles "Wide" chez LG, Asustek et Samsung permettent d'afficher une image au format 4/3 avec dans ce cas des bandes noires uniquement à gauche et à droite de l'image : il s'agit respectivement des modes "4:3 in Wide, "Aspect Control" et "Image Size" chez ces différents constructeurs.

Précisons qu'avec ces modes l'image garde son ratio (elle n'est donc pas déformée) mais que comme il n'y a des bandes noires que sur les cotés, l'image sera redimensionnée afin de remplir l'écran en hauteur ce qui signifie qu'elle ne sera pas affichée en résolution native. Le rendu est donc moins précis qu'avec un écran permettant de jouer en résolution non native non interpolée puisque ce dernier ne redimensionne pas l'image pour l'afficher. Mais ce type de mode "4:3 in Wide" reste tout de même beaucoup plus esthétique qu'une image déformée.

 

Q4 - Quelle est la différence entre la 3D active (120 Hz) et la 3D polarisée (dite aussi "passive") ?

R4 - La 3D polarisée est moins coûteuse, compatible AMD comme Nvidia et propose des lunettes légères. En contrepartie, la luminosité en 3D est diminuée et surtout le nombre de lignes verticales affichées est divisé par deux en mode 3D ce qui diminue évidemment la qualité du rendu.

 

Q5 - Existe-t-il des drivers pour mon écran ?

R5 - Oui, ils sont fournis avec l'écran ou sont disponibles sur le site du constructeur de l'écran. Ce sont des fichier à l'extension ".inf" qui permettent à Windows de connaître quelles sont les fréquences de rafraîchissement de votre écran dans les différentes résolutions. Pour les installer allez dans "Démarrer - Paramètres - Panneau de Configuration - Affichage - Onglet paramètres, propriétés avancées - Onglet Moniteur - Modifier" et là il vous sera demander de spécifier le répertoire où se trouve le fichier .inf de votre écran.

 

Q6 - Que sont le PWM (MLI) et la lumière bleue ? Comment peuvent-ils affecter le confort d'usage d'un écran ? Comment choisir son écran si je suis sensible à ces facteurs ?

R6 - Avec le rétro-éclairage à LED désormais généralisé sur les écrans, la gestion de l'intensité lumineuse via la technologie MLI peut entraîner une sorte de "scintillement" de l'écran du fait notamment que la rémanence lumineuse des LED est inférieure à celle des néons qui étaient utilisés dans le cas d'un rétro-éclairage à technologie CCFL, technologie désormais remplacée par les LED. Ce "scintillement" est généralement imperceptible à l'oeil nu mais peut, chez certaines personnes, entraîner un inconfort certain voire des nausées et migraines.

Pour y remédier il faut choisir un écran dit "Flicker-free" ("exempt de scintillement") et ces derniers sont assez rares mais TFTcentral en référence un certain nombre.

La "lumière bleue" peut aussi affecter le confort d'usage. Là aussi tout dépend des individus mais la technologie de rétro-éclairage LED émettant plus de lumière bleu (notamment à environ 450 nm) et donc d'une longueur d'onde assez proche de l'UV, il semble bien qu'elle puisse induire une fatigue de l'oeil. Pour y remédier, certains constructeurs dont BenQ et Eizo ont mis au point des solutions sur certaines gammes de leurs écrans pour réduire l'émission de cette lumière bleue.

 

Q7 - Puis-je utiliser ma télévision comme écran ?

R7 - Techniquement ceci est possible à condition d'avoir une carte vidéo avec sortie TV ou encore mieux d'avoir une TV LCD ou Plasma disposant d'une entrée VGA ou HDMI. Cependant, précisons tout de suite que même si votre écran de télévision est généralement nettement plus grand qu'un écran d'ordinateur, la taille élémentaire du pixel est plus grande que celle d'un écran d'ordinateur donc la précision des images sera moindre, tout particulièrement dans les résolutions élevées. De plus une télévision n'est pas conçue, contrairement à un écran d'ordinateur, pour être regardée de très près. Reste que cette option est utile pour ceux qui veulent afficher des films sur leur télévision par exemple.

 

Q8 - Comment faire pour utiliser un seul écran sur plusieurs ordinateurs ? Ou encore comment relier un écran à mon PC et à la sortie TV de ma Box Internet simultanément ?

R8 -  Afin de garder aussi le même clavier et souris pour les différentes machines, vous pouvez utiliser un KVM comme mentionné en page souris.

Si vous souhaitez juste relier l'écran simultanément à votre PC et à la sortie TV de votre Box Internet, vous pouvez le faire directement en utilisant 2 modes de connexion différents, pour peu que l'écran dispose d'une connectique suffisante.

Concrètement et par exemple, sous réserve donc que votre écran dispose de la connectique, vous pouvez ainsi relier votre PC à l'entrée DVI de l'écran et simultanément la sortie TV de votre Box Internet à l'entrée HDMI de votre écran : en utilisant le menu de sélection de l'écran vous pourrez alors basculer d'une source à l'autre.

Précisons enfin que pour relier plusieurs sources HDMI à un écran de ce type, il existe des switchs HDMI.

 

Q9 - Comment nettoyer mon écran LCD ?

R9 - Si vous devez nettoyer votre écran LCD utilisez de l'eau déminéralisée. Faîtes-le écran éteint et soyez attentifs à ne pas appuyer excessivement sur l'écran sous peine de l'endommager.

Utilisez plutôt un tissu très doux qu'un papier alvéolé qui risquerait d'être légèrement abrasif. Humidifiez votre tissu très doux avec de l'eau déminéralisée, éventuellement additionnée d'une petite goutte de vinaigre, et nettoyez par mouvements horizontaux, de bord à bord en partant du haut de l'écran. Pour un résultat optimal, vous pouvez utiliser un kit de nettoyage spécialement dédié.

 

Q10 - Comment calibrer mon écran (sans sonde) ?

R10 - Ce site propose des profils calibrés, votre écran pourrait s'y trouver ! A noter ce site qui traite de la gestion des couleurs au sens large et cette page, cet article et celui-ci qui traitent aussi le sujet.

 

Q11 - Mon écran LCD affiche des caractères flous ? Comment le régler ?

R11 - Vous devez impérativement être en résolution native. Ceci fait, vous pouvez utiliser l'option clear type (sous XP) en l'affinant grâce à cette page qui permet de parfaire le réglage. Si l'affichage des polices lissées est flou (cela peut arriver avec certains écrans) vous pouvez utiliser l'outil ClearType Tuner PowerToy.

 

Q12 - Mon écran LCD n'était pas fourni avec un câble mais dispose bien d'un port DVI tout comme ma carte graphique : quel câble acquérir pour les relier ?

R12 - Ce câble (qui est de type DVI-D) sera approprié.

 

Q13 - Comment connaître le modèle et le fabricant de la dalle d'un écran LCD ?

R13 - L'information n'étant pas toujours présente sur le site du constructeur, cette page pourrait vous aider.

 

Q14 - Comment améliorer mon confort visuel face à l'écran et notamment, en terme de hauteur, comment positionner mon écran LCD ?

R14 - Le haut de votre écran doit être situé proche de la hauteur de vos yeux.

 

Q15 - J'ai une carte graphique pas très récente : supportera-t-elle la résolution native de mon écran alors qu'elle n'est pas dans la liste des résolutions disponibles actuellement sous Windows ? Tout particulièrement s'il est en 16/10 ème ou 16/9 ème ?

R15 - Tout d'abord, pour voir toutes les résolutions disponibles pour votre carte, allez dans "Panneau de configuration -> Affichage -> paramètres -> Avancé -> Ecran" et décochez la case : "Masquer les modes que ce moniteur ne peut pas afficher".

Ensuite, il se peut que votre carte graphique ne liste pas la résolution particulière de votre futur écran (par exemple le 1440x900 de certains 20" LCD ou encore le 1680x1050 des 22") : ce sera par exemple le cas d'une FX5200 ou encore d'une Radeon 9000 alors que ces dernières sont bien capables de gérer ces résolutions.

Si ce n'est déjà fait, mettez à jour votre pilote graphique et installez le .inf de l'écran. Ensuite, si la résolution native de votre écran ne vous est toujours pas accessible, installez Powerstrip afin de créer la résolution appropriée : click droit sur l' icône en bas à droite, sélectionner "profil d'affichage", puis "configuration", puis "option avancée de synchronisation", puis "résolution perso" et là dans la fenêtre de gauche, sélectionner la résolution souhaitée puis à gauche "ajouter une résolution". Voici un tutorial en image, réalisé par Kingus, forumeur ChoixPC :)

 

Q16 - Pour les écrans LCD, faut-il souscrire une extension de garantie "Zéro pixels morts"' ou uniquement acquérir des écrans ayant ce type de garantie ?

R16 - Tout dépendra de votre sensibilité au fait que votre écran puisse avoir un ou des défauts d'affichage. Ceci dit, même si vous pensez y être peu sensible, un pixel coloré (rouge, vert ou bleu) mal placé à l'écran est (très) gênant.

La première bonne nouvelle est cependant que les pixels défectueux n'apparaissent que vraiment très rarement dans le temps : ils sont presque toujours présents au départ. La seconde bonne nouvelle est que d'après différents retours, le taux d'écrans touchés par un pixel défectueux serait de moins d'1%, du moins dans les grands marques sérieuses.

Compte tenu de ces paramètres, du prix élevé et de la durée limité dans le temps des extensions de garantie "Zéro pixels morts", je vous recommande d'acheter votre écran en ligne sans extension de garantie particulière et s'il a des défauts d'origine de faire jouer votre droit légal de rétractation (dans les 15 jours suivant votre achat).

 

Q17 - Dans quel cas puis-je jouer en résolution non native non interpolée ("mode 1:1" ) ? Quel est l'intérêt ?

R17 - Ce mode permet d'utiliser une résolution inférieure à la résolution native sur un écran LCD : il y a alors des bandes noires autour de l'image qui est centrée. En cas de carte graphique insuffisante ceci permet de jouer sans étirer l'image et donc sans la dégrader puisque les LCD fonctionnent idéalement en résolution native.

Si vous ne disposez pas d'un écran disposant spécifiquement de cette fonctionnalité mais que vous avez une carte graphique reliée en DVI à votre écran il se peut que l'option vous soit accessible tout de même via les pilotes de la carte graphique. Précisons bien que cette option ne fonctionne pas voire n'est pas visible / accessible dans les pilotes si l'écran est relié en VGA au lieu de DVI. Parfois cette option peut être difficile à activer, tout particulièrement sur les cartes graphiques Nvidia : il conviendra alors de mettre à jour les pilotes voire au contraire d'essayer des pilotes moins récents.

Avec une carte graphique incluant une puce Nvidia et des pilotes récents, vous trouverez l'option "Ne pas mettre à l'échelle" dans le pilote Nvidia. Plus précisément, vous devez, dans le panneau de configuration Nvidia et dans l'ordre, dans le menu "Changer la résolution", choisir une valeur inférieure à celle native (par exemple 1440x900 pour un écran FullHD de résolution native 1920x1080) puis appliquer ce réglage en le confirmant. Ensuite vous devez, toujours dans le panneau de configuration Nvidia, dans le menu "Régler la taille et la position du bureau" choisir l'option "Ne pas mettre à l'échelle" puis appliquer ce réglage en le confirmant : l'affichage est alors centré sur votre écran et entouré de bandes noires. Astuce : si l'option "mettre à l'échelle" reste en grisé (ou pire est non visible) et est donc inaccessible, tentez de démarrer la machine sans écran branché. Une fois la machine démarrée, branchez l'écran en DVI et l'option devrait désormais être accessible.

Avec une carte graphique incluant une puce ATI, l'option s'intitule "GPU Scaling" et se trouve elle aussi dans les options du pilote. La procédure est similaire à celle décrite pour une carte graphique Nvidia puisque vous devez, toujours dans le Catalyst Control Center, dans le menu "Graphic --> Desktops and Displays", cliquer avec le bouton droit sur l'icône d'affichage dans le coin inférieur gauche et sélectionner "Configure" puis cliquer sur le dossier "Attributes" (*). De là, cliquez sur l'option "GPU Scaling", sélectionnez "Use centered timings" (**) puis appliquez ce réglage en le confirmant : l'affichage est alors centré sur votre écran et entouré de bandes noires ou le sera dès que vous aurez changé la résolution en choisissant une valeur inférieure à celle native (par exemple 1440x900 pour un écran FullHD de résolution native 1920x1080).

NB : dans les pilotes AMD/ATI comme Nvidia, si l'option n'est pas accessible (grisée ou absente), pensez que vous devez commencer par régler votre écran à une résolution inférieure à celle native et valider ce choix. Puis revenir dans les pilotes pour faire les réglages appropriés.

(*) Pour accéder à l'option "GPU Scaling", les utilisateurs sous Windows XP devront utiliser l'arborescence "Digital Panel (DVI) / Attributes".

(**) si ces options restent grisées, vous devrez préalablement, par le menu "Graphic --> Desktop properties", changer la résolution en choisissant une valeur inférieure à celle native (par exemple 1440x900 pour un écran FullHD de résolution native 1920x1080) puis appliquer ce réglage en le confirmant.

Que votre carte graphique inclue une puce ATI ou une puce Nvidia, vous pouvez ensuite lancer le jeu souhaité qui démarrera certainement avec l'ancien réglage interne et donc probablement en plein écran ce qui est fort déroutant. Normalement, il vous suffit cependant de sélectionner la résolution qui vous intéresse dans les options vidéos du jeu (en l'occurrence dans notre exemple le 1440x900) afin que l'image soit centrée et donc pouvoir jouer en résolution non native non interpolée. Sachez cependant que suivant les jeux et les pilotes, il se peut que l'affichage reste en plein écran même après passage en résolution inférieure (en l'occurrence dans notre exemple le 1440x900) dans les options du jeu. Si cela se produit, vous pouvez tenter de mettre à jour les pilotes et de télécharger l'éventuel dernier correctif/patch pour le jeu en question.

 

 

Pensez que vous pouvez prendre plusieurs avis quant à l'achat de cette pièce en discutant sur le Forum : ce lieu de convivialité et d'entraide comporte en effet  un espace dédié au conseil d'achat !

 

©opyrights     Accueil  |  Pièces PC  |  PC entier  |  PC Portable  |  Tablette tactile  |  Smartphone  | Montage PC  |  Forum  |  Liens  |  Divers