Soutenir ce site
 
 - Acquisition
 - Alimentation
 - Boîtier
 - Carte mère
 - Carte SAS
 - Carte son
 - Carte graphique
 - CD, DVD, HD-DVD et Blu-Ray
 - Clavier
 - Disque dur
 - Disquette
 - Ecran
 - Enceintes
 - Graveur
 - Imprimante
 - Mémoire
 - MiniPC
 - Modem
 - Onduleur
 - PC Portable
 - Processeur
 - Refroidissem°
 - Réseaux
 - Sauvegarde
 - Scanner
 - Souris
 - Tablette graphique
 - Tuner TV
 - Webcam
 

 
 
 
Ne manquez pas les pages :
 - Caméscope numérique
 - Appareil photo numérique
 - Baladeur audio et vidéo
 - Disque dur multimédia
 Choisir sa carte graphique : une vraie jungle !

Page mise à jour le 14/07/16

 

Coups de coeur :

Abordable, la GTX 750 Ti permet de s'adonner à la majorité des jeux actuels même s'il faudra être raisonnable sur les options graphiques.

Du fait de sa compacité et de sa faible consommation, il s'agit aussi de la carte idéale pour les upgrades de machines anciennes et/ou de marque avec lesquelles un peu de jeu est souhaité.

Elle pourra aussi prendre place dans une configuration d'infographie apte à tirer parti d'une carte graphique dédiée via OpenCL ou CUDA.

Environ 50% plus performante que la 750 Ti, la Nvidia GTX 960 permet de jouer à tous les titres 3D actuels, généralement avec de bonnes options graphiques.

Même si un peu plus calorique, une alternative possible sera une AMD R9 380 ou R9 380X de performances et prix similaires.

Environ 50% plus performante que la GTX 960, la Nvidia GTX 970 permet de jouer à tous les titres 3D actuels en FullHD et avec de hautes options graphiques.

Même si plus calorique, une alternative possible sera une AMD R9 390 ou R9 390X de performances et prix légèrement supérieurs.

 

Environ 60% plus performante que la GTX 970, la Nvidia GTX 1070 est à réserver pour les configurations de jeu très haut de gamme.

Tout en ayant une consommation bien maîtrisée, elle permettra de jouer aux titres 3D actuels dans des résolutions supérieures au FullHD (y compris en 4K). Ou encore de jouer en FullHD avec un écran 144Hz pour une fluidité maximale.

Si votre budget est encore plus élevé, la Nvidia GTX 1080 est encore 20% plus performante.

 Éléments clefs de choix :

* En dehors des jeux 3D récents et de certains logiciels d'infographie, la carte graphique intégrée (au processeur en général) conviendra fort bien et vous pouvez vous dispenser d'une carte graphique dédiée.

* En cas d'upgrade de votre carte graphique pour jouer et afin que la différence soit appréciable, il conviendra de choisir un modèle apportant un gain d'au moins 50% (idéalement environ 100%) par rapport à votre carte actuelle.

* La quantité de mémoire embarquée sur la carte graphique n'est pas un critère de performances. Sauf cas particulier de l'usage d'une paire de cartes en parallèle, si plusieurs capacité mémoire sont disponibles, vous pouvez opter pour le modèle ayant le moins de mémoire.

* Pour les joueurs, en haut et très haut de gamme, sachant qu'un écran se conserve plus longtemps qu'une carte graphique, n'hésitez pas à envisager un écran G-Sync même si vous devez pour ce faire économiser sur la carte graphique. En effet, du fait qu'en écran G-Sync permet à un jeu de rester fluide entre 30 et 60Hz, il va virtuellement doubler les performances de la carte graphique.

* Même si l'économie sur votre facture d'électricité sera marginale, opter pour une carte graphique moins calorique peut vous faire économiser sur le dimensionnement de l'alimentation et faciliter la mise au point d'une configuration discrète. Actuellement, à mêmes performances, les cartes Nvidia sont moins caloriques.

 


 

Critères d'achats détaillés :

- Les applications : seules les applications ludiques incluant de la 3D ainsi que, dans une certaine mesure, les applications d'infographie lourde (certains logiciels de rendu 3D ou de montage vidéo par exemple) bénéficient de la puissance des cartes graphiques modernes. Toutes les autres applications peuvent se contenter d'une carte graphique intégrée ou d'entrée de gamme. A contrario, aucune carte graphique intégrée ne permet d'exploiter correctement les applications ludiques 3D récentes : pour cet usage vous devez acquérir une carte graphique dédiée.

Précisons cependant que l'assistance à l'encodage vidéo via le GPU de la carte graphique est bien une chose possible avec certains logiciels mais que la qualité laisse à désirer comparativement aux solutions d'encodage classiques utilisant le processeur. Enfin, sur les configurations haut de gamme dédiées à l'infographie, la question de prendre une carte graphique Pro dédiée pourra donc se poser afin de bénéficier d'une éventuelle accélération matérielle via OpenCL ou CUDA.

- Les sorties vidéo : toutes les cartes graphiques récentes, dédiées comme intégrées, permettent de piloter au moins deux écrans en numérique (DVI et/ou HDMI). Si vous souhaitez piloter un écran de résolution supérieure à 1920x1200, comme un écran WQHD (2560x1440), l'usage d'une sortie DisplayPort est recommandé voire indispensable pour un écran UHD (3840x2160).

De plus en plus de cartes permettent de piloter trois écrans mais il vous faut vérifier si des conditions existent sur l'usage des différentes sorties. Pensez qu'il existe si besoin des adaptateurs ou câbles HDMI vers DVI ainsi que des adaptateurs DisplayPort vers DVI.

- L'interface physique : actuellement la norme est le PCI-Express et il y a compatibilité quelle que soit la révision de la carte mère et de la carte graphique.

- La mémoire embarquée sur la carte : les constructeurs dimensionnent correctement la quantité de mémoire embarquée sur la carte graphique en fonction de la performance du GPU (puce graphique) implémentée. Si plusieurs capacité mémoire sont disponibles, vous pouvez opter pour le modèle ayant le moins de mémoire sans qu'il n'y ait d'impact sensible sur les performances. Les deux exceptions à cette règle sont l'usage d'une paire de cartes identiques (SLI ou Crossfire) ou encore le cas très particulier de l'usage de "mods" graphiques non officiels dans certains jeux car ces derniers augmentent sensiblement la consommation mémoire.

- Les drivers : sans pilotes de périphériques de qualité et régulièrement mis à jour, une carte graphique n'est rien. Dans ce domaine le fabricant de GPU Nvidia s'illustre depuis toujours et désormais le fabricant AMD fournit lui aussi des pilotes de qualité.

- Les API : DirectX est de loin l'API la plus utilisée et en est à sa révision 12 (réservée à Windows 10, Windows 7 et Windows 8 étant limités à DX11). Les cartes graphiques récentes supportent matériellement la révision 12 mais actuellement les jeux sont encore tous compatibles DirectX11 tout en s'y affichant fort bien.

- Les fonctionnalités additionnelles : si vous prévoyez d'enregistrez régulièrement vos parties de jeu vidéo, Nvidia ShadowPlay le permet avec peu d'impact sur les performances et le confort de jeu contrairement à un outil externe comme Fraps. La technologie concurrente d'AMD, dénommée DVR, est moins aboutie.

Couplé à un écran compatible, Gsync disponible sur certaines cartes graphiques Nvidia permet une fluidité optimale grâce à sa fréquence de rafraîchissement variable. Faute d'écran de qualité suffisante, FreeSync, la technologie concurrente d'AMD qui utilise la norme DisplayPort Adaptive-Sync est bien moins aboutie actuellement et n'est pour le moment pas aussi intéressante.

- La marque : Nvidia et AMD fournissent leurs puces graphiques à divers constructeurs comme Sapphire, Asustek, MSI et bien d'autres. Les cartes ont toutes des performances très proches voire identiques lorsqu'elles utilisent la même puce graphique ainsi que le même type et la même quantité de mémoire cadencées aux mêmes fréquences. Les fabricants tentent cependant de démarquer leurs produits de la concurrence en utilisant un refroidissement alternatif plus discret et/ou plus performant, en sur-cadençant d'origine leurs produits ou encore via une offre logicielle associée.

Pour ce qui est du choix entre Nvidia et AMD, tant qu'il y aura concurrence technologique entre ces deux constructeurs leurs produits resteront d'un bon rapport performance/prix. Pour autant et depuis plusieurs générations de produits, Nvidia a l'avantage d'une offre logicielle plus aboutie et d'une moindre consommation alors qu'AMD tente de se démarquer avec un meilleur rapport performances/prix.

- Les nuisances sonores : sauf rares exceptions, les modèles ayant un ventilateur sont de bruyants à très bruyants, tout particulièrement durant les phases de jeu lorsque les ventilateurs accélèrent. Il existe cependant quelques modèles équipés d'origine d'un refroidissement plus performant et assez discret.

 

Voici une sélection des produits actuellement disponibles avec en rouge les plus intéressants en terme de rapport performances/prix :

(1) Modèle particulièrement long nécessitant un boîtier adapté (les autres cartes graphiques de ce tableau peuvent prendre place dans la très grande majorité des boîtiers ATX classiques).

(2) Attention au piège marketing : ce modèle est parfois décliné en version avec mémoire DDR3 sensiblement moins rapide et de fait à éviter, d'autant plus que la quantité de mémoire n'est pas facteur de performances et se trouve être un piège marketing aussi. Le modèle lié ici est en GDDR5 et est donc recommandé.

 

Afin d'essayer d'avoir une vision globale des performances et du rapport performances / prix des cartes graphiques actuellement disponibles, voici deux graphes synthétiques qui tentent de récapituler respectivement les performances globales et le rapport performances/prix des différentes cartes graphiques disponibles sur le marché, ceci en première approximation.

Les résultats qui suivent correspondent à une synthèse de tests des cartes du moment dans les moteurs 3D des jeux courants du moment avec un processeur de milieu de gamme actuel et 8 Go de mémoire vive, ceci sous Windows. La méthode, même si imparfaite, a le mérite de permettre d'avoir un premier ordre de grandeur.

Graphe 1 : Indice de performances globales relatif en première approximation

(NB : vous pouvez retrouver toutes les cartes graphiques ici - ou encore ici en version pdf)

 

Dans les jeux actuels, même parmi bon nombre des plus exigeants, les cartes graphiques au milieu de ce tableau proposeront déjà une bonne jouabilité et fluidité, bien que ceci soit fonction de la résolution et des diverses options de qualité visuelle sélectionnées.

Passons maintenant au second graphe qui permet de visualiser le rapport performances/prix de ces différentes cartes en donnant un indice relatif basé sur ce ratio :

Graphe 2 : Indice de rapport performances / prix.

 

Récapitulatif des prix :

Modèles PCI-E

Prix indicatif

 AMD Radeon HD 5450 512 Mo DDR3 30 Euros
 AMD Radeon HD 6450 512 Mo DDR3 50 Euros
  AMD Radeon R7 240 2 Go DDR3 70 Euros
  AMD Radeon R7 250 2 Go DDR3 90 Euros
  AMD Radeon R7 240 1 Go GDDR5 70 Euros
  AMD Radeon R7 250 1 Go GDDR5 80 Euros
  AMD Radeon R7 360 2 Go 110 Euros
  AMD Radeon R7 370 2 Go 140 Euros
  AMD Radeon R9 270X 2 Go 160 Euros
  AMD Radeon R9 380 2 Go 200 Euros
  AMD Radeon R9 380X 4 Go 230 Euros
  AMD Radeon R9 390 8 Go 320 Euros
  AMD Radeon R9 390X 8 Go 350 Euros
  AMD Radeon R9 Nano 4 Go 550 Euros
  AMD Radeon R9 Fury 4 Go 550 Euros
  AMD Radeon R9 Fury X 4 Go 650 Euros
  AMD Radeon Pro Duo 8 Go 1600 Euros

 Nvidia G210 512 Mo

30 Euros

 Nvidia GT 610 1 Go

40 Euros

 Nvidia GT 720 1 Go

50 Euros

 Nvidia GT 710 1 Go

40 Euros

 Nvidia GT 730 1 Go DDR3

60 Euros

 Nvidia GT 730 1 Go GDDR5

70 Euros

 Nvidia GT 740 2 Go DDR3

90 Euros

 Nvidia GT 740 1 Go GDDR5

90 Euros

 Nvidia GTX 750 Ti 2 Go GDDR5

120 Euros

 Nvidia GTX 950 2 Go

170 Euros

 Nvidia GTX 960 2 Go

200 Euros

 Nvidia GTX 970 4 Go

320 Euros

 Nvidia GTX 980 4 Go

500 Euros

 Nvidia GTX 980 Ti 6 Go

650 Euros

 Nvidia GTX 1070 8 Go

500 Euros

 Nvidia GTX Titan X 12 Go

1100 Euros

 Nvidia GTX 1070 8 Go

750 Euros

 

 


 

Informations complémentaires :

L'amélioration constante (graphiquement parlant) des jeux va de pair avec l'augmentation de leur gourmandise en terme de ressources matérielles. Il en résulte que les processeurs actuels, si puissants soient-ils, ne peuvent pas gérer seuls ces calculs liés à l'affichage des jeux 3D récents et doivent être épaulés par les GPU (Graphic Processor Unit) intégrés sur les cartes graphiques

Il est donc aujourd'hui indispensable de bien choisir sa carte graphique si l'on souhaite jouer à des titres 3D récents.

Il est à noter que le réalisme global des logiciels faisant appel à des affichages en 3D est aussi lié à la puissance du processeur. Il faut utiliser une carte graphique de puissance adéquate avec le processeur afin d'obtenir de bons résultats. Il est très difficile de tenir à jour un tableau de correspondance mais dans une configuration de joueur, un premier ordre de grandeur consiste à dire que la carte graphique doit être au moins aussi coûteuse que le processeur. Pour savoir si les performances dans un jeu sont limités par la carte graphique plutôt que par le processeur, il existe un test simple.

D'autre part, notez de même qu'un manque de mémoire vive limitera les performances dans les jeux : bon nombre de jeux récents tirent parti de 8 Go de RAM.

Dans les jeux 3D il faut savoir que le niveau de qualité graphique joue sur les performances : ainsi les options graphiques internes au jeu, la résolution d'affichage et les options d'amélioration de la qualité d'affichage que sont le FSAA et le Filtrage Anisotropique voire l'HDR, vont influer sur la fluidité du jeu. Il est bon de préciser que cette notion de fluidité varie aussi en fonction du type de logiciels et que la mesure se fait sur une moyenne de FPS (Images par secondes). Dans les logiciels d'action pure en 3D, pour différentes raisons, il est nécessaire de nettement aller au-delà des 24 images / secondes qui sont le standard du cinéma et les animations présentent sur cette page vous permettront de visualiser en pratique la différence entre 15, 30 et 60 images par seconde. De plus, les très brusques changements de plan et d'images (scènes d'explosions etc…) sont fréquents et des ralentissements sont alors perceptibles à certains moments car il s'agit d'une moyenne qui ne traduit pas ces effets. Enfin, suivant le type de jeu (action, simulation, stratégie...) le besoin en terme de fluidité pour un confort optimal va varier aussi.

Sur certaines de leurs cartes, Nvidia et AMD proposent respectivement les technologies SLI et Crosffire qui sont équivalentes. Ces technologies correspondent à l'usage de deux processeurs graphiques identiques simultanément ce qui permet alors un gain théorique de performances. Précisons tout de suite que ces deux processeurs graphiques peuvent être présents sur la même carte graphique (il s'agit par exemple des R9 295 X2 et Titan-Z) ou encore via deux cartes graphiques distinctes pour un résultat similaire.

Je vous recommande vivement d'éviter une solution SLI ou Crossfire et de privilégier une carte graphique mono GPU haut de gamme de budget proche. En effet, les solutions SLI comme Crossfire présentent l'inconvénient majeur de ne pas proposer de performances constantes suivant les titres logiciels, voire même de ne pas toujours être supportées, surtout dans les premières semaines qui suivent la sortie d'un jeux vidéo. Mais surtout, malgré une moyenne d'images par seconde très élevée, des micro saccades désagréables sont très souvent présentes en pratique et ces dernières viennent dégrader fortement la fluidité du rendu, réduisant par là même à néant tout l'intérêt de ce type de solution.

En évitant une solution à double GPU vous économiserez de plus le surcoût lié à une carte mère appropriée, une alimentation plus performante et un boîtier mieux ventilé. Autant de finances que vous pourrez investir si vous le souhaitez dans une carte graphique plus haut de gamme pour un réel gain de performances ou de possibilités en terme d'options graphiques.

Ces solutions à double GPU sont donc à réserver aux rares cas particuliers où les performances d'une carte graphique Mono GPU haut de gamme ne suffisent pas, pour jouer par exemple en très haute résolution (4K) avec de très grosses options graphiques. Et même dans ce cas de figure particulier, pensez qu'un écran G-Sync  avec une carte graphique Mono GPU très haut de gamme sera généralement plus intéressant. Si vous devez malgré tout prendre une paire de cartes, sachez qu'actuellement la technologie SLI de Nvidia présente moins de micro saccades et est plus recommandée que le Crossfire d'AMD.

 

 


La FAQ :

Cette FAQ est constituée à partir de vos questions les plus fréquentes, telles que relevées sur le forum. Avant de poser votre question sur le forum, merci de vérifier qu'elle ne figure pas dans cette FAQ.

 

Q1 - Ma carte mère sera-t-elle compatible avec telle ou telle carte graphique PCI-E ? Qu'en est-il des révisions PCI-E (1.0, 2.0 et 3.0) et des performances ? Ma carte mère intègre une carte graphique : puis-je néanmoins y monter une carte graphique dédiée PCI-E ?

R1 - Oui, la carte graphique PCI-E sera compatible, quelle que soit sa révision et celle de la carte mère du moment que cette dernière dispose d'un slot PCI-E 16x. En pratique, la différence de performances liée à la différence de révision est marginale (de l'ordre de 1 à 3%) y compris donc en montant une carte graphique PCI-E 3.0 dans une carte mère PCI-E 2.0.

Si votre carte mère intègre une carte graphique, elle se désactivera automatiquement en présence de la nouvelle la carte graphique dédiée PCI-E. Ceci implique bien que suite au montage de la nouvelle carte graphique dédiée, vous brancherez l'écran sur les sorties vidéos de cette dernière et non plus sur les sorties vidéos de la carte mère.

 

Q2 - Mon nouveau jeu "rame" : comment savoir si changer de carte graphique va résoudre ce problème ?

R2 - Le test est simple : lancez votre jeu en résolution *minimale* et en désactivant toutes les options graphiques possibles. Si le jeu se révèle alors fluide, malgré qu'il soit bien moins attrayant graphiquement parlant, le changement de carte graphique viendra certainement à bout du problème et vous permettra de garder approximativement le même niveau de fluidité en ayant une belle image.

Si votre jeu n'est pas fluide avec de très basses options graphiques, le problème peut venir :

- du processeur insuffisamment puissant : assurez vous d'avoir au moins le minimum recommandé par les concepteurs du jeu

- d'un manque de mémoire : assurez-vous d'avoir si possible la valeur optimale recommandée plutôt que le minimum indiqué par les concepteurs du jeu

 

Q3 - Je vais upgrader ma carte graphique : ceci implique-t-il d'autres modifications de mon PC ? Y a t-il un risque pour mon PC ? Quelle alimentation choisir pour mon PC en fonction de ma carte graphique ?

R3 - Les cartes graphiques milieu et haut de gamme actuelles consomment beaucoup d'énergie et évacuent d'autant plus de calories. Vous devez donc vous assurer :

* De la puissance suffisante de votre alimentation : vérifiez que vous avez un modèle d'au moins 350W de marque (BeQuiet, Corsair, FSP...). Certaines cartes graphiques haut de gamme nécessiteront même des alimentations de qualité de plus de 400W.

* Du nombre suffisant de connecteurs d'alimentation pour votre carte graphique : les modèles hauts de gamme nécessitent 2 connecteurs PCI-E de type 6 broches. Et certains nécessitent 1 connecteur PCI-E 6 broches plus 1 second connecteur PCI-E 8 broches voire même une paire de connecteurs PCI-E 8 broches.

* De la ventilation suffisante de votre boîtier : vérifiez que vous avez au moins un ventilateur en extraction d'air sous l'alimentation, à l'arrière du boîtier.

Faute de ventilation suffisante, votre machine pourrait surchauffer et devenir instable. De même une alimentation insuffisante peut amener un PC à devenir instable suite à un upgrade de carte graphique : de plus, le risque existe alors que l'alimentation décède et dans ce dernier cas de figure il arrive qu'elle endommage d'autres composants !

Enfin, si vous passez d'une carte comportant une puce Nvidia à une carte comportant une puce AMD (ou réciproquement), juste avant de faire l'échange, vous devez désinstaller totalement les pilotes de l'ancienne carte. Pour ce faire, le plus souvent, le plus simple sera de passer par la section "Ajout/suppression de programmes" sans oublier de désinstaller les gestionnaires d'affichages éventuels que sont les "Nvidia Desktop Manager" et autres "Catalyst Control Center" s'ils sont présents.

Puis seulement vous devez éteindre et débrancher le PC, procéder à l'échange physique de carte graphique, rallumer le PC et installer les nouveaux pilotes. N'oubliez pas de désinstaller les pilotes de l'ancienne carte graphique avant de faire le changement car sinon, pire cas, votre installation de Windows peut être corrompue au point de vous forcer à une réinstallation du système d'exploitation.

En section montage vous pouvez trouver des informations et une vidéo illustrant le remplacement physique de la carte graphique.

 

Q4 - Qu'est-ce que le HDR ?

R4 - Le HDR (High Dynamic Range) permet de meilleurs contrastes et reflets de lumière. Sur cette image animée, le rendu est effectuée avec et sans HDR : observez comme le soleil couchant est plus réaliste et comme il éclaire le rocher. Bien entendu, l'HDR implique un impact sur les performances.

Précisons que le rendu HDR ne permet pas toujours une amélioration si sensible et que parfois il génère au contraire un contraste et une lumière excessive, ce qui peut alors nuire au réalisme et confort de jeu. Cette modification graphique n'est de fait pas toujours considérée comme une amélioration, suivant les jeux et les goûts des joueurs.

 

Q5 - Qu'est-ce que le FSAA ?

R5 - Le FSAA (Full Scene Anti Aliasing) améliore la qualité d'image des jeux en supprimant les effets d’escalier ou "aliasing" mais il implique un impact sur les performances. Ce système est plus utile pour les jeux ou le défilement des images est relativement lent comme par exemple les jeux d'aventure ou de jeux de rôle. Dans les jeux d'action, où la vitesse est primordiale, le FSAA est souvent moins intéressant car le gain de qualité d'image s'avère moins visible du fait du rythme de l'action et la perte de performance peut être plus pénalisante. Son autre intérêt est d'être applicable dans tous les jeux actuels et passés avec les API Direct3D et OpenGL : la qualité visuelle des anciens jeux s'améliore alors considérablement. Le FSAA existe en divers modes et variantes, avec une qualité toujours meilleure au final et un impact variable sur les performances.

Sur cette image animée, le rendu est effectué avec et sans FSAA : observez les éléments obliques de l'image et tout particulièrement les toits et les bords de l'épée afin de constater la disparition de l'effet d'escalier.

 

Q6 - Qu'est-ce que le filtrage Anisotropique ?

R6 - Le filtrage Anisotropique permet d'améliorer le rendu de la vision du lointain dans les jeux, ceci en préservant le filtrage des textures mais il implique un impact sur les performances. Les mêmes considérations s'appliquent donc que pour le FSAA quand à son intérêt suivant le type de jeu. Le filtrage Anisotropique existe en mode 2X, 4X et plus, avec une qualité toujours meilleure au final.

Sur cette image animée, le rendu est effectué avec et sans filtrage Anisotropique : l'effet est particulièrement visible sur les pavés au sol et peut même être perçu sur les tuiles des toits.

Enfin, le filtrage Anisotropique est un complément efficace du FSAA pour bénéficier de la meilleure qualité d'image possible : sur cette image animée, le rendu est effectué sans ces deux options puis avec.

 

Q7 - Avec quels utilitaires et comment procéder pour overclocker ma carte graphique ?

R7 - Si le constructeur ne fournit pas un utilitaire ou s'il ne vous convient pas, n'hésitez pas à utiliser Afterburner qui sera sûrement compatible, même si votre carte n'est pas de la marque MSI.

 

Q8 - Comment obtenir le son (en sus de l'image) sur la sortie HDMI de ma carte graphique ?

R8 - Avec une carte graphique moderne, il vous suffit d'installer le pilote audio de cette dernière s'il n'est pas déjà en place. Ceci fait, et la carte son correspondante sélectionnée dans les propriétés systèmes ou encore dans votre logiciel de lecture vidéo, vous aurez le son sur la sortie HDMI.

Notez qu'avoir la transmission en "bitstreaming" d'un son DTS-HD ou Dolby TrueHD (provenant par exemple de la lecture d'un Blu-Ray) en sortie sur l'HDMI (en vue d'un décodage par un ampli Audio HD), est possible via une option dans les pilotes avec toutes les cartes graphiques modernes, intégrées ou pas.

 

Q9 - Ma mémoire système est d'un type différent de celui embarquée sur la carte graphique que j'envisage : cela ne pose-t-il pas de soucis de compatibilité ?

R9 - Il n'y a aucune relation et donc aucune incompatibilité possible liée : toutes les combinaisons sont possibles.

 

Q10 - Quelles sont les caractéristiques techniques (Pipelines, largeur de bus mémoire, fréquences, etc...) de telle ou telle carte graphique ?

R10 - Vous trouverez certainement cette information sur cette page (ou les suivantes).

 

Q11 - Puis-je jouer en bi-écran voire tri-écran ? Ou avec encore plus d'écrans ?

R11 - Oui, les cartes graphiques AMD comme Nvidia récentes de milieu et haut de gamme le permettent via respectivement les fonctionnalités dites "Eyefinity" et "Surround". Le choix des écrans devra cependant être fait avec discernement afin de limiter le soucis des bordures d'écran.

Avec l'arrivée des écrans 34" et 35" au format 21/9ème utiliser plusieurs écrans pour jouer a cependant perdu l'essentiel de son intérêt. En effet, ces écrans permettent une excellente immersion (tout particulièrement pour les modèles incurvés) tout en évitant toute difficulté de configuration / câblage et en supprimant le soucis des bordures d'écran.

 

Q12 - Dans quel cas puis-je jouer en résolution non native non interpolée ("mode 1:1" ) ? Quel est l'intérêt ?

R12 - Cette question est traitée en page écran.

 

Q13 - Puis-je ajouter une carte graphique à mon PC sans avoir à l'ouvrir ?

R13 - Oui, pour un usage bureautique/Internet et limité en résolution, il est possible d'ajouter une ou des cartes graphiques USB3 à tout ordinateur disposant donc d'un port USB3. Pour autant cette solution implique une charge processeur plus élevée et des limitations d'usage ce qui fait que l'ajout ou le changement d'une carte graphique interne est préférable.

 

Q14 - Quelles sont les performances de telle carte graphique comparativement à telle autre ?

R14 - Voici un graphique qui tente de résumer les performances moyennes relatives, en toute première approximation, d'un très grand nombre de cartes graphiques, y compris de celles qui ne sont plus disponibles sur le marché du neuf. Ce graphique n'est pas précis et n'est bien qu'une approximation destiné à avoir un aperçu global en toute première approximation : il est totalement impossible de comparer précisément ces différentes cartes graphiques qui ne supportent pas les mêmes versions de DirectX, les mêmes résolutions et qui n'ont pas été évaluées dans des conditions présentant des caractères de similitudes suffisants.

Certains modèles de cartes graphiques intégrées aux cartes mères ou aux processeurs (mention "IGP") sont situés eux aussi en toute première approximation : leurs performances sont là évaluées en situation optimale, notamment en terme de bande passante mémoire.

Les couleurs utilisées reprennent les codes habituels des marques : AMD (anciennement ATI) en rouge et Nvidia en vert.

Vous pouvez retrouver les performances des cartes graphiques embarquées dans les portables situées en premier ordre de grandeur en page portables PC. Attention que pour ces dernières, les fabricants ont vraiment beaucoup plus de latitude sur les fréquences (GPU et mémoire) ce qui rend leur classement encore plus délicat et imprécis.

Ces graphiques contenant un grand nombre de modèles de cartes, y localiser visuellement un modèle peut être fastidieux : pour faciliter la recherche, des versions PDF de ces graphiques sont disponibles via le lien situé sous chaque graphique.

Ce premier graphique est construit uniquement autour de versions PCI-Express des cartes graphiques :

(Visualiser une version PDF pour faire une recherche de modèle)

 

Ce second graphique est construit autour des versions AGP de ces cartes graphiques :

(Visualiser une version PDF pour faire une recherche de modèle)

 

Q15 - Comment choisir la carte graphique d'une machine orientée infographie ?

R15 - S'il s'agit d'une station de travail très haut de gamme pour un usage professionnel et que le budget le permet, vous opterez pour une coûteuse Nvidia Quadro ou AMD FireGL : suivant les logiciels utilisés l'avantage sera à l'un ou à l'autre des fabricants même si d'une manière générale les Quadro restent les plus utilisées.

Ces Quadro et FireGL sont des cartes équipées des GPU (puces graphiques) grand public mais disposant de Firmware et de drivers optimisés spécifiquement pour l'usage de ces logiciels d'infographie ce qui les rend nettement plus efficaces dans ces logiciels (à même spécifications matérielles).

Ceci dit, tout dépend des logiciels utilisés. En effet, si certaines applications comme LightRoom ne tirent pas parti d'une carte graphique dédiée, d'autres comme DxO Optics Pro et Capture One sont accélérées par la présence d'une carte graphique dédiée via le support d'OpenCL par ces logiciels. Dans ce cas de figure, le choix d'une carte de gamme Pro comme une Nvidia Quadro est intéressant car les pilotes de ces dernières sont particulièrement bien optimisés pour cet usage.

Au final, si les logiciels prévus en tirent parti, suivant le budget global de la machine, vous envisagerez une Quadro comme la K620 ou plus haut de gamme la K2200. Le choix se fera en regard du budget global de la configuration mais en première approximation il est généralement conseillé de ne pas dépenser plus d'environ la moitié du prix du processeur sur la carte graphique, même si les applications d'infographie prévues en tirent partie.

 

 

Pensez que vous pouvez prendre plusieurs avis quant à l'achat de cette pièce en discutant sur le Forum : ce lieu de convivialité et d'entraide comporte en effet  un espace dédié au conseil d'achat !

 

©opyrights     Accueil  |  Pièces PC  |  PC entier  |  PC Portable  |  Tablette tactile  |  Smartphone  | Montage PC  |  Forum  |  Liens  |  Divers