Choisir Son PC pièce par pièce

 
 - Acquisition
 - Alimentation
 - Boîtier
 - Carte mère
 - Carte SAS
 - Carte son
 - Carte graphique
 - CD, DVD, HD-DVD et Blu-Ray
 - Clavier
 - Disque dur
 - Disquette
 - Ecran
 - Enceintes
 - Graveur
 - Imprimante
 - Mémoire
 - MiniPC
 - Modem
 - Onduleur
 - PC Portable
 - Processeur
 - Refroidissem°
 - Réseaux
 - Sauvegarde
 - Scanner
 - Souris
 - Tablette graphique
 - Tuner TV
 - Webcam
 

 
 
 
Ne manquez pas les pages :
 - Caméscope numérique
 - Appareil photo numérique
 - Baladeur audio et vidéo
 - Disque dur multimédia
 Choisir son matériel réseau

Page mise à jour le 27/08/14

 

En bref :

Il existe plusieurs possibilités pour monter un réseau : avant d'investir, vous devez analyser vos besoins actuels et si possible à venir. Combien de machines souhaitez-vous mettre en réseau et pour quelle(s) utilisation(s)  : partage d'Internet, d'imprimantes, jeux réseaux... ? Vos choix techniques vont aussi varier suivant les contraintes de distances, d'environnement et le matériel dont vous disposez éventuellement déjà.

Le trop grand nombre de possibilités ne permet pas de donner ici une solution "en bref" et les différents cas seront abordés en détail ci-dessous, après avoir décrit les différents types d'équipements réseaux, étape un peu fastidieuse mais indispensable pour comprendre les choix proposés.

Enfin, notez que si vous recherchez des informations quant au choix de votre FAI, je vous invite à la lecture des dossiers d'Ariase.

 


Technologie : les principaux types d'équipements réseaux

- Le câble Ethernet : équipé d'une prise RJ45 mâle à chacune de ses extrémités, il permet de relier en filaire un PC à un autre élément du réseau. Actuellement tous les câbles sur le marché sont normalement certifiés (Catégorie 5) pour supporter une vitesse de 100 Mbits/s mais vous vérifierez tout de même ce qu'il en est. Vous pourrez acquérir la longueur de votre choix pour relier deux éléments du réseau, dans la limite de 100 mètres. Notez qu'il existe deux types de câbles fort similaires en apparence : le câble droit qui sert à relier une machine à un Routeur, Switch ou Hub et le câble croisé qui permet de relier directement deux PC entre eux. A ce propos, notez que les adaptateurs réseaux récents tous comme la majorité des switchs et routeurs récents sont capables de détecter la configuration du réseau et de s'adapter automatiquement quel que soit le type de câble utilisé (croisé ou pas).

Auparavant des câbles et connectiques de type BNC étaient aussi utilisés pour mettre en place des réseaux mais ils présentaient un nombre certains de défauts et limitations intrinsèques qui font qu'ils ne sont aujourd'hui guère plus usités.

- L'adaptateur réseau : il permet de relier un poste au réseau. Celui-ci peut être de type PCI (interne), PCMCIA ou Express card (interne pour portables), USB (externe) ou encore intégré à la carte mère ou au portable. Il pourra d'autre part être de type :

- Filaire (connecteur RJ45 femelle qui pourra donc accueillir un câble Ethernet) : auquel cas il conviendra de prendre un modèle compatible 100 Mbits.

- Sans fil (Wifi) : il existe plusieurs normes et vitesses Wifi.

- CPL : ce type de boîtier se branche directement sur une prise électrique. La liaison au PC est de type USB ou Ethernet (connecteur RJ45 femelle).

- Le Hub ou le Switch : il s'agit d'un concentrateur réseau disposant d'un certain nombre de ports RJ45 femelles qui pourront ainsi chacun accueillir un câble Ethernet en provenance d'un élément du réseau. Les Hubs disparaissent petit à petit au profit des Switch qui sont des versions plus évoluées des Hubs : en effet au lieu de répéter l'information sur chacun de leur ports (au risque d'encombrer le réseau) un Switch est globalement capable de savoir où est la machine de destination (il apprend en fait au fur et à mesure les différentes adresses des machines) et donc il ne va envoyer l'information reçue sur un de ses ports que vers le port où se trouve la machine concernée par cette information : l'économie de bande passante est très grande.

Les Hubs suffisent cependant amplement en terme de performances pour les particuliers, c'est à dire pour relier quelques machines, surtout en 100 Mbits. Par contre, dans le cas d'un réseau étendu comportant notamment plusieurs Hubs et un serveur souvent sollicité, si on souhaite un fonctionnement harmonieux du réseau, il est très conseillé que chacun des Hubs 100 Mbits soit relié dans un Switch 100 Mbits et que le serveur soit lui relié directement dans le Switch.

- Le Routeur filaire : il s'agit d'un Switch amélioré capable de partager directement une connexion Internet entre les différents postes du réseau. Pour ce faire il faut y connecter un modem (ADSL par exemple) disposant d'un port Ethernet.

- Le Modem/Routeur filaire : il s'agit d'un routeur filaire intégrant un modem (ADSL par exemple) et ne nécessitant donc pas l'adjonction d'un modem externe Ethernet.

- Le point d'accès : il s'agit d'un adaptateur permettant de rendre compatible Wifi un réseau filaire et qui joue aussi en quelque sorte un rôle de concentrateur pour les réseaux sans fils (il peut donc être vu aussi un peu comme un Switch sans fil). Il se présente sous la forme d'un boîtier avec une antenne et avec une interface RJ45 qui sera à relier (via un câble Ethernet) à un Hub, Switch, Routeur ou encore Modem/Routeur filaire.

- Le Routeur sans fil (Wifi) : il s'agit d'un routeur filaire intégrant en sus un point d'accès Wifi.

- Le Modem/Routeur sans fil (Wifi) : il s'agit d'un Modem/Routeur filaire intégrant en sus un point d'accès Wifi (ou si vous préférez d'un Routeur sans fil intégrant un modem). Précisons que les "Box" ADSL fournies par les fournisseurs d'accès à Internet sont désormais toutes des Modem/Routeur sans fil.

 


Dans le détail et en filaire :

En filaire et pour deux postes il vous suffira d'avoir un adaptateur réseau dans chaque poste et de les relier via un câble Ethernet croisé pour constituer un réseau rapide et à moindre frais. Pour partager la connexion Internet vous pourrez utilisez l'option de même intitulé incluse notamment dans Windows (XP et ultérieurs) ou encore une solution logicielle tierce. Notez cependant que l'ordinateur portant le modem devra rester allumé et connecté à Internet afin que le second puisse y accéder : pour y remédier il vous faudra utiliser une solution de routage matérielle (cf. § suivant).

Pour plus de deux postes il vous faut un concentrateur réseau qui sera relié à  un adaptateur réseau dans chaque poste via un câble Ethernet droit. De même qu'avec deux postes vous pouvez dédier le partage d'Internet à un poste qui devra rester allumé et connecté. Cependant, avec la baisse de coût des solutions de routage matérielle (routeurs filaires ou encore modem/routeurs filaires) il est très vivement recommandé d'opter pour une solution de ce type qui se révèlera nettement plus pratique à l'usage.

Au niveau de la vitesse de votre réseau filaire, il faut savoir que les Switch et adaptateurs réseaux Gigabit PCI commencent à se démocratiser (voire à être intégré aux cartes mères). Cependant, les 10 Mo/s de bande passante des réseaux 100 Mbits/s suffisent à la très grande majorité des applications, ceci même si constituer un réseau Gigabit permettra effectivement de vous affranchir de la vitesse du réseau pour transférer de très gros volumes de données.

Au niveau des câbles réseau et normes liées, pour un réseau 100 Mbits, vous pouvez vous contenter de câble réseau de catégorie 5 alors que pour le bon fonctionnement d'un réseau Gigabit vous devez acquérir un câble d'au moins Catégorie 5e ou mieux de Catégorie 6.

Voici quelques propositions de produits filaires :

Câble Ethernet droit ou croisé Différentes longueurs
Adaptateur réseau PCI 1 Gigabit/s D-Link DGE-528T
Adaptateur réseau PCI-E 1 Gigabit/s TP-Link TG-3468
Adaptateur réseau USB2 100 Mbits/s D-Link DUB-E100
Adaptateur réseau USB3 1 Gigabit/s StarTech 1000S
Adaptateur réseau CPL Ethernet 200 Mbits/s avec prise (pour optimiser le débit) / version nano (taille réduite) Netgear XAVB1401
Adaptateur réseau CPL Ethernet 500 Mbits/s avec prise (pour optimiser le débit).Version nano (taille réduite) Netgear XAVB5401
Adaptateur réseau CPL Ethernet 500 Mbits/s avec prise (pour optimiser le débit) et switch 2 ports intégré Netgear XAVB5602
Adaptateur réseau CPL Ethernet 500 Mbits/s avec prise (pour optimiser le débit) et avec switch 3 ports intégré Devolo dLAN 500 AVtriple+
Adaptateur réseau CPL Ethernet 600 Mbits/s avec prise (pour optimiser le débit) et avec switch 3 ports intégré Netgear XAVB6504
Switch 100 Mbits/s D-Link DES-105D
Switch 1 Gigabit/s D-Link DGS 1005D
Routeur filaire TP-LINK TL-R470 T+

 

Dans le détail et sans fil :

En Wifi il vous suffira d'avoir un adaptateur réseau dans chaque poste pour constituer un réseau sans fil : vous n'êtes pas limité à deux postes comme en filaire mais pour autant les performances du réseau vont fortement se dégrader si vous mettez ainsi plus d'une demi-douzaine de postes. Il sera donc judicieux voire indispensable pour un grand nombre de postes à relier en Wifi d'utiliser un point d'accès.

De même que pour les réseaux filaires, si vous souhaitez partager une connexion Internet vous pourrez utilisez l'option de même intitulé incluse notamment dans Windows (XP et ultérieurs) ou encore une solution logicielle tierce. Notez cependant que l'ordinateur portant le modem devra rester allumé et connecté à Internet afin que le ou les autres puisse y accéder : avec la baisse de coût des solutions de routage matériel (routeurs sans fils ou encore modem/routeurs sans fils) il est très vivement recommandé d'opter pour une solution de ce type qui se révèlera nettement plus pratique à l'usage.

Enfin, notez que la majorité des produits Wifi incluant une solution de routage matériel disposent aussi de ports RJ45 afin d'assurer cette fonction simultanément en filaire : ainsi et concrètement avec par exemple un modem/routeurs sans fil vous pourrez par défaut partager votre accès Internet entre plusieurs postes en Wifi et simultanément entre plusieurs postes reliés en filaire.

Voici quelques propositions de produits sans fil (Wifi), le CPL figurant dans le tableau précédent :

802.11g (rétro-compatible 802.11b)
Adaptateur réseau PCI (1) D-Link DWA-525
Adaptateur réseau PCI-E TP-Link WN781ND
Adaptateur réseau USB2 Netgear WNA1100
Routeur sans fil  Linksys WRT54GL
Routeur sans fil Gigabit avec QOS Cisco RV180W
Téléphone VOIP Filaire, connexion Ethernet Linksys SPA502G
Adaptateur Ethernet pour téléphonie VOIP Cisco SPA112
802.11n 300Mbits (rétro-compatible 802.11g)
Adaptateur réseau PCI Wifi N (1) TP-Link WN851ND
Adaptateur réseau PCI-E Wifi N TP-Link WN881ND
Adaptateur réseau PCI-E Wifi N avec antenne déportée (meilleurs portée et débit) compatible Widi Intel Centrino N6205 fort desktop
Adaptateur réseau PCI-E Wifi N + Bluetooth Gigabyte GC-WB867D
Adaptateur réseau USB2 Wifi N Netgear WNA3100
Adaptateur réseau USB2 Wifi N forte puissance (meilleurs portée et débit) Alfa AWUS036NHR
Point d'accès Wifi N TP-Link TLWA901N
Routeur sans fil Wifi N (avec port USB de partage) Asus RT-N14U
Routeur sans fil Wifi N 3G (avec port SIM) TP-Link MR3420+MA180
Routeur sans fil Wifi N 3G/4G (avec port SIM) D-Link DWR-180
Modem/Routeur sans fil Wifi N (avec port USB de partage et QOS) Netgear DGN-2200
Modem/Routeur sans fil Wifi N (Gigabit avec port USB de partage et QOS) Netgear DGND-4000
Répéteur réseau wifi N (amplificateur de couverture) Netgear WN2000RPT
Amplificateur de portée via CPL (2) (amplificateur de couverture)

Netgear XWNB5602

Devolo dLAN 500 Wi-Fi Starter Kit

802.11ac 900Mbits et plus (rétro-compatible 802.11n et 802.11g)
Adaptateur réseau USB2 Wifi ac Asus USB-A53
Adaptateur réseau PCI-E Wifi ac Asus PCE-AC68
Routeur sans fil Wifi ac 1300Mbits (Gigabit avec 2 ports USB de partage) Asus RT-AC68U
Modem/Routeur sans fil Wifi ac (Gigabit avec 2 ports USB de partage) Netgear D6300

(1) Si votre carte mère est très ancienne (type BX ou plus ancienne encore) vérifiez bien qu'elle supporte le PCI dans sa norme 2.2 (ou optez pour un adaptateur USB) car la grande majorité des adaptateurs réseau Wifi PCI ne sont pas compatibles PCI 2.1.

(2) attention, ces modèles supportent les protocoles de cryptage de sécurité ce qui n'est pas le cas de tous les modules CPL d'extension Wifi

 


Informations complémentaires :

Concrètement, voici récapitulé dans ce tableau (à lire ligne par ligne) les différentes combinaisons possibles pour constituer un réseau avec un partage matériel d'accès ADSL. Ceci vous permettra de plus facilement savoir, en fonction du matériel dont vous disposez, ce qu'il vous faut acquérir pour ce faire :

Equipement

Norme

Adaptateur réseau (PCI / PCMCIA / USB / Intégré) Box ADSL ou point d'accès sans fil / routeur / modem ADSL (3 en 1) Routeur / modem ADSL (2 en 1) Point d'accès sans fil / routeur (2 en 1) Point d'accès sans fil Routeur matériel Modem ADSL Ethernet
Filaire X X - - - - -
Filaire X - X - - - -
Filaire X - - - - X X
Wifi (802.11 b,g ou n) X X - - - - -
Wifi (802.11 b,g ou n) X - - X - - X
Wifi (802.11 b,g ou n) X - - - X X X
Wifi (802.11 b,g ou n) X - X - X - -

X : matériel nécessaire à cette combinaison d'équipement.

 - : matériel non nécessaire à cette combinaison d'équipement.

 

 


La FAQ :

Cette FAQ est constituée à partir de vos questions les plus fréquentes, telles que relevées sur le forum. Avant de poser votre question sur le forum, merci de vérifier qu'elle ne figure pas dans cette FAQ.

 

Q1 - Quelles sont les différentes normes Wifi, les vitesses réelles en pratique, la portée et les compatibilités ?

R1 - Les réseaux sans fil utilisent la gamme des 2.4 Ghz (normes 802.11b et 802.11g), la gamme des 5 Ghz (norme 802.11a et 802.11ac) et simultanément les gammes 2.4 Ghz et 5 Ghz (norme 802.11n). Les produits opérant dans une seule gamme de fréquence ne sont pas compatibles avec les produits opérant dans l'autre gamme de fréquence.

Les produits aux normes 802.11b, 802.11g et 802.11n sont de loin les plus courants et sont ceux que je vous recommande car il y a compatibilité entre ces normes et que les produits de la gamme 802.11a n'apportent ni gain de vitesse ni gain de portée. Notez que les produits de la gamme 802.11ac sont encore peu disponibles et devraient apporter un gain de débit mais uniquement à faible ou moyenne distance et avec peu d'obstacles du fait de l'usage de la bande des 5 Ghz.

Les produits aux normes 802.11b et 802.11g ont respectivement pour bande passante totale 11 Mbits/s et 54 Mbits/s : en pratique le débit maximal effectif est généralement bien inférieur et s'établit au mieux autour de la moitié du débit théorique puisque ces spécifications sont annoncées pour une norme full duplex. Dès que l'on se trouve en intérieur avec un mur, le débit est encore généralement divisé par deux. Concrètement cela donne alors, respectivement pour les normes citées, environ 0.25 et 1.25 Mo/s. Le temps de réponse reste raisonnable et est de l'ordre de 5 ms ce qui impliquera environ 10 ms entre deux ordinateurs reliés en réseau Wifi.

Certains produits, parfois labellisés "Mimo" ou encore "802.11n draft", annoncent des vitesses théoriques de plus de 54 Mbits/s : en pratique ces produits ne respectent pas toujours bien les promesses affichées et ne sont compatibles dans ces vitesses supérieures à 54 Mbits/s qu'avec ceux de la même marque.

Depuis septembre 2009, le Wifi N est enfin standardisé : progressivement des produits à cette nouvelle norme apparaissent et les constructeurs les plus sérieux ont proposés (gratuitement) des firmwares afin de faire migrer leurs produits "Mimo" et "Draft N" vers cette norme. Les produits compatibles 802.11n communiquant entre eux à cette norme permettent une meilleure vitesse et meilleure portée que ceux en 802.11g mais elle varie énormément suivant les matériels. Précisons notamment qu'en Wifi N, pour un débit optimal, plusieurs antennes sont nécessaires autant sur l'émetteur que sur le récepteur, sachant que le débit maximal sera limité par l'élément ayant le moins grand nombre d'antennes et que chaque antenne permet un débit maximal théorique de 150Mbits/s.

La portée des réseaux sans fil dépend de l'environnement et si besoin la vitesse diminue : pour ordre de grandeur la portée est couramment de plusieurs dizaines de mètres en intérieur (jusqu'à plusieurs centaines de mètres en extérieur) avec la possibilité de traverser au moins un mur. Il est cependant impossible de prédire plus précisément la portée d'un réseau Wifi car un trop grand nombre de paramètres influent et rien ne peut remplacer des tests pratiques. Il existe différentes solutions pour améliorer la portée et de plus, pour un PC fixe, le CPL est une solution qui présente des avantages.

Concernant la question de l'influence sur la santé des réseaux Wifi, il faut savoir que cette norme est utilisée dans certains hôpitaux pour que le personnel soignant puisse à tout instant consulter / mettre à jour le dossier médical des patients ce qui est assez engageant. D'autre part, la nocivité des ondes est fonction de la puissance et de la proximité de l'émetteur : à ce titre les téléphones sans fils sont de fait beaucoup plus nocifs que les points d'accès Wifi...

Concernant la sécurité des données, voici quelques règles de base pour limiter les risques d'intrusion sur votre réseau Wifi : sachez cependant qu'un réseau Wifi est toujours vulnérable et qu'il n'est pas recommandé d'y stocker des données très sensibles.

 

Q2 - Qu'est-ce que le CPL  ?

R2 - CPL (Courant Porteur de Ligne) est une norme visant à utiliser le réseau électrique des habitations modernes pour y superposer un signal de fréquence différente et de faible amplitude afin de constituer ainsi un réseau d'un débit théorique de 14, 85, 200, 500 voire 600 Mbits.

En terme de compatibilité, précisons que les adaptateurs CPL à 600 Mbits sont à la norme HomePlug AV2 mais peuvent néanmoins communiquer avec les adaptateurs à 500 Mbits (IEEE1901) et avec ceux à 200 Mbits (HomePlug AV). De même les adaptateurs à 500 Mbits peuvent communiquer avec les adaptateurs à 200 Mbits. Bien entendu, le réseau se calera alors sur la vitesse de l'adaptateur le plus "lent". Les adaptateurs à 600, 500 et 200 Mbits peuvent cohabiter avec les produits HomePlug (adaptateurs CPL 14 et 85 Mbits) mais ne sont pas inter opérables c'est à dire qu'ils ne dialogueront pas et constitueront des réseaux différents.

Sachez que le CPL ne peut théoriquement fonctionner que sur une installation électrique pas trop ancienne et ne peut s'étendre au-delà de votre compteur. De plus, ce type de réseau est théoriquement incompatible avec l'usage d'onduleurs ou de para-surtenseurs. Enfin, l'usage de lampes halogènes, de tubes fluo, de rallonges électriques et multiprises est à éviter car tout ceci perturbe le réseau et diminue la qualité du signal.

Ceci précisé, en pratique le CPL fonctionne plutôt très bien c'est à dire de manière stable et sans déconnexion. De plus, toujours en pratique, les débits obtenus sont plutôt bons et supérieurs au Wifi (vous trouverez des ordres de grandeur ici) même si les débits seront donc bien inférieurs à ceux annoncés tout particulièrement en présence d'installations électriques anciennes et/ou de multiprises. Précisons tout de même que dans certaines installations récentes comportant plusieurs disjoncteurs différentiels les prises peuvent être raccordées à des disjoncteurs différentiels différents (on parle de câblage par "zone" plutôt que par "ligne") tout particulièrement sur de grandes habitations. Ceci peut empêcher le bon fonctionnement du réseau CPL car certains disjoncteurs différentiels font obstacle au CPL et leur cumul pose soucis. Toujours à propos de qualité de signal CPL, les modèles Netgears récents intègrent une signalisation visuelle permettant d'évaluer rapidement la qualité de la liaison CPL entre les boîtier, ceci avec 3 couleurs de Led pour 3 niveaux de qualité de liaison.

Un autre avantage du CPL est la sécurité : avec un compteur électronique, le problème de confidentialité ne se pose pas comme pour le Wifi puisque le réseau constitué ne peut alors pas s'étendre au delà du compteur. Au final, pour relier un PC fixe au réseau, il s'agit d'une solution généralement préférable au Wifi.

Précisons que le CPL peut être particulièrement intéressant pour connecter un PC à Internet si le Wifi ne passe pas dans certaines pièces (du fait par exemple de murs trop épais) et qu'il existe même des solutions (attention, ce modèle supporte les protocoles de cryptage de sécurité ce qui n'est pas le cas de tous les modules CPL d'extension Wifi) visant ainsi à utiliser le réseau électrique pour permettre une diffusion Wifi dans des lieux éloignés. Il peut donc, en pratique, y avoir une complémentarité d'usage du CPL et du Wifi !

 

Q3 - Comment partager une connexion Internet ?

R3 - En dehors de la solution du routeur matériel qui est de loin la plus confortable, la solution est d'avoir un ordinateur relié à Internet et au réseau interne (Intranet) avec un logiciel de routage, les autres ordinateurs de l'intranet accèdent donc à l'internet via le routeur logiciel qui est capable de contrôler tout le trafic. Outre les possibilités de routage intégrées à Windows (XP et ultérieurs), parmi les bon logiciels de routage citons Wingate, JanaServer et Analogx mais il en existe d'autres. Ces logiciels procurent un cache (Proxy) et assurent un minimum la séparation entre Intranet et Internet (Firewall).

Si vous êtes sous Windows 7, vous pouvez transformer votre ordinateur en hotspot Wifi Virtuel avec le logiciel Connectify.

N'oubliez pas que dans ce cas là le PC connecté à Internet et qui fait le routage doit être allumé pour que le PC client puisse accéder à Internet : avec un routeur matériel ce problème n'existe pas.

 

Q4 - Pourquoi mon routeur matériel "plante" lorsqu'il y a énormément de connexions au réseau?

R4 - Le problème est connu et commun à la majorité des routeurs grands public. Si vous souhaitez utiliser votre routeur de manière extrêmement intensive (par exemple avec des logiciels de PtoP sur une connexion très haut débit ou encore dans le cadre d'un usage serveur intense de la machine connectée) soyez attentif à vous renseigner à deux fois que votre routeur tiendra la charge car ce n'est pas le cas de tous les modèles. D'une manière générale, les routeurs Asus, même si plus coûteux, sont plus résistants dans ce type de situation. Ou encore les modèles professionnels tels par exemple les Netgear FVG336G et Cisco RV180W.

 

Q5 - Quel est l'intérêt des routeurs VOIP ? Qu'est ce que le QOS ?

R5 - Il est possible de connecter un téléphone classique dans un routeur de ce type et de là de le configurer pour qu'il fonctionne avec un opérateur de VOIP. Le QOS (Quality Of Service) est parfois intégré à certains de ces routeurs VOIP et permet de donner la priorité au flux de données correspondant à la conversation : cela évite des perte de qualité s'il y a des téléchargements ou encore de la navigation Internet sur la même ligne ADSL durant la conversation. En pratique le QOS n'est pas utile si vous avez une connexion vraiment très haut débit.

 

Q6 - J'ai un modem ADSL USB : puis-je le connecter à un routeur  ?

R6 - Techniquement, oui. En pratique cependant cela n'a guère d'intérêt car le seul routeur acceptant les modems ADSL USB était le Bewan 2104 (désormais non disponible) qui était bien plus coûteux qu'un modem/routeur.

 

Q7 - J'ai un ensemble modem/routeur filaire (en un seul produit ou en 2) et je veux le rendre compatible Wifi : est-ce possible ?

R7 - Oui, il vous faut lui adjoindre un point d'accès.

 

Q8 - Quelles sont les solutions pour partager une imprimante en réseau, y compris sans fil (puis-je brancher mon imprimante directement à mon hub/switch ou routeur) ?

R8 - Cette question est traitée en page imprimante.

 

Q9 - Comment sécuriser un strict minimum un réseau Wifi ?

R9 - Pour ce faire :

- Modifiez le nom SSID par défaut.
- Désactiver le "SSID Broadcasts".
- Modifiez le mot de passe par défaut du compte administrateur du routeur.
- Activez le "MAC Address Filtering" (Filtrage par adresse MAC).
- Activez le cryptage WEP ou bien mieux WPA, voire WPA2, si votre matériel est compatible.

Plus en détail, rappelons qu'il est important de bien protéger son réseau sans-fil, car au regard de la loi (Hadopi) vous êtes responsables de ce qui peut être fait avec. Le Wifi connaît 3 protocoles de cryptage :

- Le premier protocole est le WEP. Si au début il semblait suffisant, aujourd'hui ses points faibles le rendent très vulnérable. Ainsi il est possible, dans certaines conditions, de trouver le mot de passe en quelques minutes. S'il est encore proposé aujourd'hui c'est pour cause de compatibilité avec d'anciens matériels (Nitendo DS par exemple).

- Le WEP est donc progressivement remplacé par le WPA plus sûr. Il existe plusieurs fonctionnement pour le WPA : le TKIP et l'AES (aussi appelé CCMP). Le WPA TKIP a été pensé pour être compatible avec les appareils conçus pour le WEP en effectuant une simple mise à jour logiciel. Il corrige les principaux défauts du WEP. Le WPA AES est un mécanisme plus fort que TKIP, mais casse la rétro-compatibilité. C'est un protocole fiable, encore difficile à casser aujourd'hui à condition de bien choisir son mot de passe.

- Enfin le WPA2 est un WPA avec quelques protections supplémentaires. Comme pour le WPA il existe le WPA2 TKIP et le WPA2 AES. Ce dernier est à ce jour ce qu'il y a de mieux en terme de sécurité Wifi.

Signalons que pour le WPA et le WPA2 il existe le mode TKIP + AES qui permet d'assurer la compatibilité avec d'anciens matériels tout en ayant un maximum de sécurité avec ceux compatibles AES.

Pour résumer, voici les protections Wifi existantes classées par ordre de robustesse aux attaques : WPA2 AES > WPA AES > WPA2 TKIP > WPA TKIP > WEP

Pour conclure, choisissez bien votre mot de passe. En effet, avec les protocoles WPA et WPA2 la durée du piratage dépend de la longueur du mot de passe et de la diversité des caractères employés. Par conséquent choisissez un mot de passe long où vous alternez minuscules, majuscules, chiffres et caractères spéciaux.

 

Q10 - Puis-je brancher un disque dur directement à mon hub/switch ou routeur ?

R10 - Oui, pour ce faire il vous faut un disque dur à l'interface "Ethernet" autrement appelés NAS (Network Attached Storage) : ces derniers ont pour fonction d'être connectés directement au hub/switch/routeur filaire et d'être accessible sur le réseau. Ces produits autrefois uniquement réservés à des usages professionnels (du fait de leur prix) tendent à se démocratiser.

Alternativement, le Synology EDS14 fera efficacement la passerelle entre le port ethernet de votre concentrateur réseau (hub/switch, routeur ou "Box") et le port USB d'un disque dur externe à cette norme.

Précisons aussi que certains modems/routeurs récents (ou Box des fournisseurs d'accès Internet) comportent désormais un port USB qui permet de partager un disque externe de ce type entre les utilisateurs du réseau. Même si cette solution sera assez limitée en terme de performances et ne saurait égaler celles d'un véritable NAS, pour un usage d'appoint en tant que particulier elle peut être suffisante.

 

Q11 - Puis-je brancher un modem RTC directement à un routeur matériel (et ainsi avoir un accès RTC via Wifi)?

R11 - Oui, pour ce faire il vous faut trouver un modem RTC à l'interface Ethernet. A ma connaissance, le seul qui ait existé est le Devolo Microlink 56 Fun Lan.

 

Q12 - Où placer mon point d'accès ? Qu'est-ce que le Power Over Ethernet ?

R12 - Le meilleur endroit est généralement en hauteur (au plafond) au centre de la zone à couvrir. Malheureusement, très souvent il n'y a pas d'arrivée électrique disponible à cet endroit ce qui limite la faisabilité de l'installation. Le Power Over Ethernet est une technologie visant à transmettre sur un câble RJ45 à la fois les informations et l'alimentation nécessaire au périphérique.

 

Q13 - Puis-je connecter un modem/routeur à un routeur Wifi et ainsi partager matériellement ma connexion Internet ?

R13 - Non, par défaut vous ne pouvez pas. En effet, ces deux équipements réseau vont vouloir router le trafic et il y aura "incompatibilité d'humeur". Vous devez soit :

* Désactiver le routage de l'un des deux équipements, via les options d'administration de ce dernier : notez que ceci n'est pas toujours possible suivant les produits.

* Adjoindre un point d'accès à votre modem/routeur

* Adjoindre un modem ethernet à votre routeur Wifi.

 

Q14 - Comment améliorer la portée de mon réseau Wifi ?

R14 - Tout d'abord, pensez que pour un PC fixe, la solution peut résider dans l'usage du CPL.

Ceci dit, la première solution consiste à utiliser la manière forte, cad à augmenter la puissance du signal en utilisant pour ce faire une antenne amplifiée que vous relierez donc à votre équipement réseau : attention qu'il vous faut anticiper autant que possible ce besoin car tous les équipements réseau n'ont pas une antenne amovible. Dans le même esprit, pour un PC fixe, vous pouvez opter pour une carte interne avec antenne déportée comme la très efficace Intel N6205 for desktop.

La seconde solution consiste à ruser et à utiliser un amplificateur de zone de couverture comme celui-ci par exemple. Mieux encore, vous opterez pour un modèle CPL (attention, ce modèle supporte les protocoles de cryptage de sécurité ce qui n'est pas le cas de tous les modules CPL d'extension Wifi). Enfin, pensez que pour un PC fixe le Wifi ne s'impose pas, que le CPL offre une qualité de connexion non dépendante de l'environnement et qu'il est tout à fait possible de combiner CPL pour un PC fixe et Wifi pour des appareils mobiles.

Enfin, vous pouvez utiliser une clé USB avec une rallonge USB (maximum 3m00 ou alors il faut un câble USB amplificateur) qui vous permettra de la placer au mieux afin d'améliorer le signal capté (face à une fenêtre par exemple). Il existe même des clés USB Wifi intégrant une antenne amplifiée comme ce modèle et cette très puissante Alfa AWUS036NHR.

 

Q15 - Qu'est-ce que la VOIP ?

R15 - Il s'agit de "Voice On IP" cad de téléphoner via Internet. En France, la plupart des FAI (Fournisseur d'Accès Internet) proposent des offres permettant de téléphoner en illimité vers les fixes en France et parfois même dans un grand nombre de pays. L'appel vers les mobiles est rarement inclus mais des forfaits commencent à exister et lorsque ce n'est pas le cas l'appel est facturé à tarif avantageux. Même si les utilisateurs ne le réalisent pas toujours bien, il s'agit de VOIP.

Si vous n'avez pas accès à ce type d'offre via votre FAI, vous pouvez néanmoins y souscrire par ailleurs via des prestataires comme OVH, Keyyo et ippi par exemple. Ce type de solution vous permettra d'avoir des tarifs très avantageux et/ou d'appeler en illimité tous les fixes situés en France métropolitaine voire de nombreux pays suivant les prestataires, ceci pour un faible coût. La seule condition est d'avoir une connexion dite haut débit mais en pratique le plus petit des ADSL peut suffire et vous n'avez pas à avoir un PC allumé pour téléphoner. Précisons qu'en pratique, si l'appel est illimité sur les fixes, il peut y avoir des limitations de durée par appel (par exemple : 1 heure chez OVH).

Signalons qu'en VOIP, seul le lieu de destination de l'appel compte : avec ce système si vous pouvez appeler de manière illimité les fixes situés en France, vous pouvez le faire aussi bien depuis la France que depuis l'un de ses DOM/TOM ou depuis tout autre location sur la planète du moment que vous disposez d'une connexion dite haut débit.

Dernière précision, avec ces opérateurs de VOIP les appels entre membres du *même* réseau VOIP sont totalement gratuits : cela implique concrètement et par exemple que deux utilisateurs d'OVH, situés n'importe où sur la planète (l'un en Chine et l'autre aux Etats-unis par exemple) peuvent s'appeler en illimité gratuitement.

 

Q16 - Quel débit puis-je espérer avoir dans la pratique dans mon réseau ?

R16 - Les valeurs suivantes ne sont bien que des ordres de grandeur qui permettent d'avoir une première idée. En effet, les débit peuvent varier sensiblement d'une installation à l'autre, ceci quel que soit le type de réseau.

Type de réseau (bande passante théorique) Vitesse en pratique souvent constatée
Wifi 802.11g (54 Mbits) 1 Mo/s
Wifi 802.11n (300 Mbits) 3 Mo/s
Wifi 802.11ac (900 Mbits) 9 Mo/s
CPL 14 Mbits 0.5 Mo/s
CPL 85 Mbits 2 Mo/s
CPL 200 Mbits 4 Mo/s
CPL 200 Mbits avec prise filtrée 6 Mo/s
CPL 500 Mbits 6 Mo/s
CPL 500 Mbits avec prise filtrée 8 Mo/s
CPL 600 Mbits 8 Mo/s
CPL 600 Mbits avec prise filtrée 10 Mo/s
Ethernet 100 Mbits 7 Mo/s
Ethernet Gigabit (1000 Mbits) via switch ou routeur grand public (SOHO) 30 Mo/s
Ethernet Gigabit (1000 Mbits) via switch ou routeur gigabit performant ou encore câble croisé 70 Mo/s

 

Q17 - Dans un réseau, dans quelle situation la bande passante disponible est-elle déterminée par l'élément le moins rapide ?

R17 - Avec du matériel récent (routeur, switch, point d'accès...), la bande passante disponible est déterminée par l'élément le moins rapide uniquement lors des transferts entre cet élément et un autre plus rapide.

Pour exemple concret, considérons un réseau avec un routeur Wifi N comportant des ports Ethernet Gigabit. Sur ce routeur, sont connectés les PC1 et PC2 en filaire Gigabit, le PC3 en filaire 100 Mbits, les PC4 et PC5 en Wifi N et le PC6 en Wifi G.

Lors des transferts de données entre les PC1 et PC2, la bande passante disponible sera bien de 1 Gigabit, que le PC3 soit allumé ou éteint.  De manière similaire, les transferts de données entre PC1 et PC2 disposeront bien de la bande passante du Wifi "N" que le PC6 soit allumé ou éteint.

A contrario, la bande passante disponible pour les transferts entre PC1 et PC3 sera bien de 100 Mbits.

 

 

Pensez que vous pouvez prendre plusieurs avis quant à l'achat de cette pièce en discutant sur le Forum : ce lieu de convivialité et d'entraide comporte en effet  un espace dédié au conseil d'achat !

 

©opyrights     Accueil  |  Pièces PC  |  PC entier  |  PC Portable  |  Tablette tactile  |  Smartphone  | Montage PC  |  Forum  |  Liens  |  Divers